Modern technology gives us many things.

Sénégal/Guillaume Soro reçu par Macky Sall

soro 1Le président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire Guillaume Soro a déclaré, jeudi à Dakar, avoir évoqué la situation politique de son pays avec le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall et son chef du gouvernement Abdoul Mbaye, qui l’ont reçu tour à tour en audience, dans le cadre d’une visite officielle de cinq jours qu’il a entamée lundi Sénégal.

“Nous avons fait un large tour d’horizon de la situation politique nationale de Côte d’Ivoire”, a-t-il déclaré à des journalistes, sans plus de détails, au sortir d’une audience avec le Premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye, en présence du président de l’Assemblée nationale du Sénégal Moustapha Niasse.

Peu avant, M. Soro, accompagné de quelques députés ivoiriens, avait été reçu par le chef de l’Etat sénégalais. “Le président Macky Sall m’a reçu ce matin (jeudi), m’a convié à son petit-déjeuner et pour couronner le tout nous a décorés”, a-t-il encore déclaré.

Avec les autorités sénégalaises, a-t-il poursuivi, “nous avons aussi échangé sur l’objet de ma présence à Dakar et les travaux que nous avons eus à mener avec l’Assemblée nationale du Sénégal, notamment le protocole de coopération interparlementaire que nous allons signer et mettre en œuvre”.

Le président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire a évoqué, tout au long de ce séjour, le “soutien indéfectible” et ”sans réserve” des autorités sénégalaises lors de la crise postélectorale qui avait secoué la Côte d’Ivoire en 2010, affirmant que le Sénégal ”n’a jamais lâché son pays”.

“Il y a des liens historiques qui ont toujours uni le Sénégal et la Côte d’Ivoire depuis les premières heures de nos indépendances. Je n’oublierai pas le soutien indéfectible du Sénégal à la Côte d’Ivoire lors des moments difficiles que notre pays a connus”, avait-il relevé mardi au cours d’une séance de travail avec des parlementaires sénégalais.

“La Côte d’Ivoire a traversé des moments pénibles. Elle a connu le traumatisme et la guerre. A un moment donné, la Côte d’Ivoire était en train de s’éloigner des valeurs qui ont fondé ce pays. Il était important de renouer avec les valeurs de fraternité, d’amitié (…) C’est pourquoi, je dis +merci+ au Sénégal, un pays frère et ami”, avait affirmé M. Soro, sur un ton empreint d’émotion.

“Le Sénégal a soutenu la Côte d’Ivoire sans réserve (…), lorsque nous devions nous révéler au reste de l’Afrique, c’est par la ville de Dakar que nous avions passé pour prendre conseils”, a rappelé l’ancien Premier ministre ivoirien.

Les commentaires sont fermés.