Modern technology gives us many things.

Sénégal/Football: 40.000 dollars pour le transport de 7 joueurs

7 «Lions» affrètent…

7 lions 40.000€On sait un peu plus sur les causes du boycott du galop d’entraînement des «Lions» du foot, dans l’après-midi du mardi dernier, à Accra, où ils étaient en stage pour préparer leur match contre le Libéria. Selon nos langues pendues, ce sont des joueurs qui veulent retourner rapidement en Europe qui sont les cerveaux de cette rébellion. A savoir Moussa Sow, Cheikh Mbengue, Lamine Sané, Salif Sané, Pape Kouly Diop, Rémy Gomis et Pape Ndiaye Souaré. Le coup foiré de ces «mercenaires» de la Tanière a été vite éventé. Car «nak», grâce en partie de l’argent du contribuable, ces sept joueurs ont loué un avion privé à 40 000 dollars, soit près de 22 millions Cfa, pour faire le trajet Monrovia-Ndakaaru, juste après le coup de sifflet de l’arbitre kenyan, Omweno Davies Ogenche. Les «enfants gâtés» qui ont pesé de leur poids sur la mutinerie, vont revenir à Ndakaaru dès dimanche soir, après le match pour rallier Paris par le vol de la Royal Air Maroc (Ram) de la nuit même du dimanche. Ce, afin de «respecter des engagements pris antérieurement». Pour leurs vacances ? Certainement…

…Un avion privé…
Cette attitude coupable de ces joueurs de l’équipe nationale, pas du tout patriotes, explique à souhait le malaise qui existe dans la Tanière. N’est-ce pas des signes de clanisme dans un groupe que Giresse peine à contrôler. Et ce n’est pas un fait nouveau. Puisque qu’une situation similaire a été vécue à Conakry. Après le nul face aux «Palencas Negras», le 23 mars dernier, des joueurs n’ont pas perdu de temps. Ils avaient fait des réservations, parallèlement au rooting de groupe retenu pour tous les membres de la délégation officielle, pour quitter Conakry par un vol Air Mauritanie à destination de Ndakaaru, dès la nuit du samedi, juste après le match. Ce qui n’avait pas manqué de faire grincer des dents, vu que le reste de la délégation est rentré dimanche soir. Surtout que ces mêmes joueurs s’étaient signalés par cris pour réclamer leurs primes avant de partir. Alors que ces primes étaient sécurisées, quelque part dans leur hôtel de résidence, pour pouvoir les payer le lendemain du match. Les preuves sont patentes.

…Pour Monrovia-Ndakaaru
Il appartient désormais à la fédé foot et à la tutelle (ministère des Sports) de rappeler les joueurs à l’ordre. Au vu de ce comportement, il y a à s’interroger sur l’esprit de groupe de ces joueurs. En tout cas, une chose est sûre, c’est que s’il y a des grincements de dents, c’est parce que l’Etat n’a pas voulu affréter un vol spécial entre Luanda et Accra pour un coût de 70 millions Cfa, préférant un vol régulier qui a coûté au contribuable Sunugaal 16 millions Cfa, ces joueurs en sont les principaux instigateurs. Des «enfants gâtés», ou plutôt des parvenus qui manquent de patriotisme, voilà ce que sont ces «Lions» qui ne méritent visiblement pas de porter le maillot national, encore moins de défendre le drapeau de Sunugaal. Parce qu’ils sont tout, sauf des Sunugaaliens dignes de ce nom. La preuve…

Extraits ‘OFF’ du Populaire

Les commentaires sont fermés.