Modern technology gives us many things.

Sénégal/DP World, SHS, AHS placé sous contrôle de l’Etat.

karim crei dp worldLes magistrats sénégalais chargés d’instruire la procédure pour enrichissement illicite qui vise Karim Wade ont placé sous administration judiciaire la filiale sénégalaise du groupe Dubai Ports World. Estimant que la société appartient en fait au fils de l’ancien président.

Depuis le 31 mai, la filiale sénégalaise du groupe portuaire Dubai Ports World (DP World, troisième opérateur mondial) est placée sous administration judiciaire par la commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). Les magistrats sénégalais ont donc suivi les réquisitions du procureur Alioune Ndao, qui avait sollicité une telle mesure au moment du placement sous mandat de dépôt de Karim Wade, mi-avril. Aux termes de la mesure adoptée par la commission d’instruction, le cabinet RMA Sénégal Audit Expertise Conseils a désormais la charge, selon un document dont Jeune Afrique a pu prendre connaissance, d’ « accomplir les actes courants de gestion et d’administration » ainsi que « les obligations légales des organes de gestion dessaisis ». Aucun « acte de désignation » ne peut désormais avoir lieu au sein de la société « sans une autorisation préalable de la commission d’instruction » de la CREI.

Îles Vierges

DP World Dakar SA, qui a obtenu la concession du terminal à conteneurs du Port autonome de Dakar en 2007, est officiellement détenue à 90 % par la holding basée à Dubai (DP World), via un emboîtement de filiales dont l’une (DP World Senegal) est domiciliée aux îles Vierges britanniques. Mais pour le procureur spécial et les magistrats instructeurs de la CREI, la société appartiendrait en réalité à Karim Wade. Une thèse qualifiée de « grotesque » par les avocats du fils de l’ancien président, qui soulignent que ce raisonnement repose principalement sur le fait – comme l’écrit la commission d’instruction – que « le sieur Karim Wade s’est comporté comme le véritable dirigeant de DP World Dakar, notamment en choisissant le cabinet de notaire qui a procédé à la constitution du capital de la société ».

Joint au téléphone par Jeune Afrique, DP World s’est refusé pour l’instant à tout commentaire quant au placement de DP World Dakar sous administration. Fin mars, le groupe dubaïote avait publiquement démenti les accusations selon lesquelles Karim Wade serait le propriétaire de la société sénégalaise.

De leur côté, les avocats de l’homme d’affaires Ibrahim Aboukhalil (dit Bibo Bourgi), qui contestent vigoureusement que leur client ait pu servir d’homme de paille à Karim Wade, comme l’affirme la CREI, ont par ailleurs confirmé à Jeune Afrique que la société Hardstand (qui est officiellement détenue par Bibo Bourgi et son frère Karim) venait de faire l’objet d’une mesure d’administration judiciaire du même ordre. Ils s’attendent à ce que la société sénégalaise Aviation Handling Services, elle aussi propriété de leurs clients, subisse le même sort dans les jours qui viennent.

Les commentaires sont fermés.