Modern technology gives us many things.

Sénégal/Dossier ANOCI : Baldé et Karim chez le juge

baldé karimAbdou Latif Coulibaly, alors qu’il était encore journaliste, avait mis à nu les fautes de gestion et l’énormité du scandale financier, constitué de dépenses fantaisistes, comme la réfection des bureaux de Karim Wade à l’Agence nationale pour l’Organisation de la Conférence islamique (Anoci) pour un coût de 750 millions de francs Cfa.

Dans « Comptes et mécomptes de l’Anoci », il y est écrit que Karim Wade a, en outre, dépensé 500 millions de francs Cfa pour une campagne de communication dans les pays du Golfe. Le journaliste, devenu aujourd’hui ministre de la Promotion de la bonne Gouvernance, démontrait que le coût réel des chantiers de l’Anoci s’élève à deux cent cinq (205) milliards de francs Cfa, contrairement aux soixante-quinze (75) milliards officiellement annoncés. Selon les informations de nos confrères de La Tribune, Wade–fils ne sera pas le seul à répondre de sa gestion. Abdoulaye Baldé sera aussi de nouveau entendu, lui qui était secrétaire exécutif de l’Anoci.

Le maire de Ziguinchor avait affirmé dans l’une de ses sorties que s’il y a une faute dans ce dossier de l’Anoci, elle est collective. L’ex numéro deux de la Génération du Concret est aussi accusé de gestion gabégique pendant les travaux de l’Anoci, en compagnie de son désormais ex collaborateur. En outre, l’ancien ministre d’État, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du Territoire, des Transports aériens et des Infrastructures, Karim Wade, pourrait tout aussi être inquiété sur un autre dossier, jugé problématique. Il s’agit du fameux « Plan Takkal », considéré comme un véritable gouffre à sous : trois cents (300) milliards de francs Cfa. Il y a aussi la restructuration des Industries chimiques du Sénégal (Ics), la mise en place d’une Zone économique spéciale (Zes) intégrée dans la capitale, la Suneor, l’acquisition d’un jet privé, etc. Autant de dossiers qui l’attendent au temple de Thémis…

Source : La Tribune

Les commentaires sont fermés.