Modern technology gives us many things.

Sénégal/Diaspora: Seynabou Gaye Touré pose la 1ère pierre de la Cité des immigrés

pose premier pièrre cité immigréLes expatriés sénégalais vivant en Afrique pourront bientôt trouver un toit dans leur pays d’origine, grâce à un partenariat entre le Gouvernement du Sénégal par le biais du Ministère chargé des Sénégalais de l’Extérieur et la société immobilière Sen Consortium. Cette cité baptisée les résidences Yoro Basse un des premiers émigrés sénégalais comptera 250 logements situés à Kounoune (banlieue dakaroise).

En présidant la cérémonie de pose de la première pierre, le Ministre des Sénégalais de l’Extérieur a remercié le promoteur Mohamed Diop qui a traduit en acte la volonté du Chef de l’Etat, à travers ce partenariat avec son département ministériel. Pour Seynabou Gaye Touré, « le Chef de l’Etat Macky Sall est préoccupé par le sort des Sénégalais de l’Extérieur et entend satisfaire leurs doléances, parmi lesquelles l’obtention de maisons au Sénégal ». Pour cela, elle a demandé « la collaboration des collectivités locales pour permettre aux expatriés de trouver des terrains  pour des habitations et des investissements dans le domaine agricole ». Le Ministre a précisé que « le gouvernement continuera à jouer son rôle de facilitateur, ce qui a nécessité la tenue d’un conseil interministériel pour la prise en charge des questions de logements », avant de rappeler « la volonté du gouvernement d’accompagner les sénégalais de l’extérieur pour préparer le retour et l’investissement au pays ».

Le promoteur a remercié le Chef de l’Etat et le Ministre des sénégalais de l’Extérieur qui lui ont « permis de réaliser cet objectif et de relever le défi qui consiste à trouver des terrains aux émigrés ». Pour Mohamed Diop, « la stratégie de son entreprise, est de d’offrir un toit aux émigrés qui désirent investir au Sénégal ». « C’est dans le cadre d’une bonne compréhension des orientations et des missions définies par le Président de la république que nous pourrons relever les défis, » a-t-il conclu.

Les commentaires sont fermés.