Modern technology gives us many things.

Sénégal/Budget: Macky Sall, Abdoul Mbaye et Mankeur Ndiaye se taillent la part du lion

macky 7Le projet de loi de finances rectificative 2013 a été voté ce vendredi 28 juin. Il a été arrêté à 2.527,03 milliards de francs et a consacré la hausse du budget de fonctionnement de la Présidence, de la Primature et du ministère des Affaires étrangères.

La loi de finances rectificative a été votée ce vendredi par l’Assemblée nationale. Les ressources du budget général sont arrêtées à la somme de 2.446, 6 milliards de francs contre 2.450,7 milliards de francs dans la loi de finances initiale, soit une baisse de 0,2% en valeur relative.

Cette diminution provient de la régression des ressources extérieures pour un montant de 60 milliards de francs, des recettes fiscales d’un montant de 33,5 milliards de francs et des dons budgétaires d’un montant de 0, 2 milliard, mais a été atténuée par la hausse des emprunts obligataires d’un montant de 84 milliards et des recettes non fiscales d’un montant de 5,6 milliards de francs.

La loi de finances rectificative est marquée par la hausse du budget de fonctionnement de la présidence, de la Primature et du ministère des Affaires étrangères.

« La hausse du budget de fonctionnement de la Présidence est justifiée par les inscriptions budgétaires destinées à prendre en charge l’organisation de la Francophonie, les crédits de 5 milliards alloués à la Délégation à la solidarité nationale pour les bourses familiales. La hausse du budget de la Primature est liée aux dépenses nécessaires pour les archives et la tenue des conseils des ministres décentralisés. Et les crédits supplémentaires alloués au ministère des Affaires étrangères servent à faire face à la dégradation des édifices et résidences des missions diplomatiques et rendre attrayante la diplomatie dans les pays voisins », explique le ministre de l’Economie et des Finances.

Les commentaires sont fermés.