Modern technology gives us many things.

Sénégal: vers la mise en place d’une charte de gouvernance locale

ci laa bokk

Le forum de l’initiative indépendante « ci laa bokk » qui plaide pour l’ouverture des élections locales aux candidats indépendants (non affiliés à un parti politique) se penche samedi à Dakar sur un projet de charte de gouvernance locale.


«La Charte sera discutée et mise à la disposition des candidats indépendants aux locales. Elle fait partie d’un kit pour les candidats indépendants, leur expliquant la procédure et les modalités de participation à ces élections», a expliqué Moctar Fall, président du forum qui réunit des participants venus de toutes les régions du pays.

Selon les initiateurs de la charte, il y a « la persistance du clientélisme politique dans la gestion des collectivités locales, la non implication des citoyens dans la définition des politiques des collectivités locales, l’inexistence de mécanismes de contrôle de la gestion des organes des élus au niveau local, et le non-respect de l’obligation de rendre compte des élus, entre autres ».

Ils ont aussi constaté un déficit chronique de compétences au niveau des collectivités locales, un déficit d’éthique et d’intégrité qui est à l’origine des actes de la prévarication qui entachent la gestion de nombreuses collectivités locales.

«La charte de gouvernante locale engagera les signataires à faire prévaloir les qualités de compétences et d’éthique dans la constitution des listes des candidats indépendants, à faire preuve d’un dévouement exclusif à l’intérêt général et à bannir le clientélisme politique. Elle vise aussi à promouvoir une approche participative de la gestion locale par la mise en place de mécanismes d’écoute permanente de citoyens et de contrôle de la gestion de la collectivité locale», explique le document.

Lancée en mai dernier, l’initiative « ci laa bokk  » a reçu l’accord de principe du président Macky Sall et est soutenu par 95% des députés qui sont engagés à voter pour la modification de la disposition de la loi électorale sénégalaise qui interdit les candidatures indépendantes aux élections locales dont les prochaines joutes prévues le 16 mars 2014 seront reportées, selon le pouvoir qui convoque la mise en place de l’acte 3 de la décentralisation dont les concertations nationales élargies ont débuté récemment.

APA

Les commentaires sont fermés.