Modern technology gives us many things.

Sénégal : Le cachet et la signature du ministre de l’Education falsifiés

En ces temps de précarité sans précédent, tous les raccourcis sont bons pour se procurer de l’argent, sans se rendre compte qu’on peut s’adonner à un jeu dangereux. C’est à cet exercice périlleux que s’est livré Lamine Mané, demeurant à Rufisque, arabisant de profession. Il a abusé de la signature et du cachet du Ministre de l’Education, pour tenter de recruter une cinquantaine de jeunes filles et garçons dans le vacatariat de l’Education dont les résultats du concours sont sortis, il y a quelques semaines. Ses victimes auprès de qui il a reçu des sommes allant de 20 000 à 200 000 F Cfa, arrêtées mercredi, Lamine Mané, quant à lui, court toujours. Ses deux femmes et un de ses neveux sont également entre les mains de la Dic.

serigne mbaye thiamLe pot aux roses à été découvert à l’Inspection d’Académie de Dakar, le mardi, lorsqu’il a demandé à ses victimes de s’y rendre, munis de leurs ordres de service (OS) qu’il a, lui-même, confectionnés. C‘est le mercredi matin que ses victimes : jeunes filles et garçons, le bac en bandoulière, ont été cueillis dans les locaux de ladite Inspection par les éléments de Dic. En effet, tout est parti de la convocation que l’escroc a servie à ses victimes auprès de qui, il a reçu des sommes allant de 20 000 à 200 000 F Cfa, leur sommant de se présenter à l’IA de Dakar le 10 mai dernier munis de leurs Ordres de Services. «C’est Lamine Mané, lui-même qui a demandé à ses victimes de se rendre à l’IA le 10 mai dernier, pour des formalités, en leur confectionnant déjà des Ordres de Services (Os), parce que déjà admis. Arrivés sur les lieux, les services compétents de l’IA étaient surpris de voir ces jeunes filles et garçons munis de ces papiers administratifs, alors que ces derniers sont délivrés sur place. Les «vacataires admis» ont tous balancé le nom de l’arabisant Lamine Mané qui les leur a délivrés, avec le cachet du ministre et sa signature. C’est en ce sens que les agents de l’IA ont vite fait de découvrir que le cachet et la signature ont tous été falsifiés», informent nos sources. Toujours selon elles, les services de l’IA ont donné rendez-vous aux jeunes mercredi dernier. Mais, en lieu et place de l’inspecteur d’académie, ils se retrouveront devant un inspecteur de la police accompagné de ses hommes. Transportées à la DIC pour interrogatoire, toutes les victimes, précisent des sources policières, ont balancé le nom de Lamine Mané, confirmant qu’il les a convaincus disposer d’un quota dans le recrutement de vacataires de l’année en cours et qu’il était prêt à aider tout candidat moyennant une somme. Aussi, recevra-t-il des sommes allant de 20 000 à 200 000 FCFA. Mis au courant de l’arrestation de ses victimes, Lamine Mané a pris les clés des champs. Il est actuellement fortement recherché à Dakar et dans la ville de Rufisque où il est régulièrement domicilié. Ses deux femmes et un de ses neveux ont été arrêtés, à sa place. Au même titre que les victimes, ils ont passé leur deuxième nuit entre le commissariat central et celui de Plateau, en attendant le sort qui leur sera réservé. Nul ne doute, pourtant, que ces jeunes filles et garçons, outre qu’ils sont de pauvres victimes d’un escroc sans scrupule, ont également été fragilisés, leur vigilance avec, par la rareté de l’emploi, sous nos cieux. En effet, prétendant avoir des connexions au Ministère de l’Education nationale, le sieur Mané aurait confié ne pas en être à son premier coup d’essai, pour avoir réussi, par le même procédé, à mettre dans le circuit de l’enseignement plus de 80 jeunes tous issus de la Casamance.

REWMI QUOTIDIEN

Les commentaires sont fermés.