Modern technology gives us many things.

Sénégal : Des élèves de Tambacounda primés au concours scolaire international Philippe Senghor

école 1Des élèves en classe de cours moyen deuxième année (CM2) de la ville de Tambacounda (Est du Sénégal) ont remporté un prix à l’édition 2012 du concours scolaire international Philippe Senghor portant sur l’illustration, la création et l’inventivité basées sur un texte, a appris APA mardi à Dakar auprès des organisateurs, lors de la cérémonie de remise des prix.


« Bien que concernant d’autres pays dont le Maroc, le Bénin, Haïti, le Burkina Faso, entre autres, ce concours est un projet et une idée sénégalais. Il s’inscrit dans l’agenda culturel des pays comme dans celui de la promotion du brassage des enfants et des cultures. C’est pourquoi, nous nous félicitons de ce prix remporté par des élèves sénégalais», a dit Colombe Anouilh d’Harcourt, présidente du concours lancé en 2006, à l’occasion de l’Année internationale Léopold Sédar Senghor, marquant le 100ème anniversaire de la naissance du premier président du Sénégal.

Selon Mme d’Harcourt, ce prix dédié à Philippe Maguilen Senghor (1958-1981), dernier fils du président poète, est un hommage rendu à son ami, connu en 1973 à l’institut international la Rosey, en Suisse, mais décédé très jeune.

«A ma rencontre avec Léopold Sédar Senghor, la première phrase qu’il m’a lancée est que l’avenir est dans le métissage. Après la mort de son fils Philippe, j’ai compris le message de son père. Ainsi, est née l’idée de lancer ce concours pour participer au métissage des peuples et des cultures», a poursuivi Colombe Anouilh d’Harcourt.

Selon El Hadj Souleymane Diaw, encadreur des candidats de l’école Gouye de Tambacounda, la victoire est l’aboutissement d’un long travail intense. «C’est pourquoi, a-t-il dit, dès l’annonce de la nouvelle, toute la population tambacoundoise était ravie. Le concours nous a permis d’appliquer le nouveau curriculum scolaire, notamment en son aspect d’expression écrite. Nous allons faire de même pour les prochaines éditions».

«Ce prix, a souligné Joseph Pierre Ndiaye, directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale, participe à l’éducation et à la formation des enfants. Il vise l’émergence d’un monde ouvert».

Hôte du 15ème sommet de la Francophonie prévu en novembre 2014, le Sénégal organisera les éditions 2013 et 2014 du concours scolaire Philippe Senghor, après celles de 2011 et 2012 tenues en Tunisie.

Ce concours vise à solliciter l’imaginaire d’élèves francophones du dernier cycle élémentaire en leur demandant de faire œuvre de création et d’inventivité, par l’écrit et par l’image, en poursuivant un récit commencé par un écrivain notoirement connu dans l’espace de la Francophonie.

Les commentaires sont fermés.