Modern technology gives us many things.

Sénégal : Débat autour du pétrole et du gaz du pays, Macky Sall prend la parole

Au Sénégal, le débat sur le pétrole et le gaz, et particulièrement les accusation faites par certains membres de l’opposition concernant sa gestion ont fini agacé le Chef de l’Etat Macky Sall. Recevant dimanche, des cadres de son parti (l’Alliance pour la République), le Président sénégalais en a profité pour tirer « les choses au claire »

« Le pétrole est un domaine spécialisé et ceux qui en parlent le plus n’en savent rien du tout. Et ceux qui connaissent ne parlent pas. Parce que leur éthique et l’exigence de responsabilité dans ce secteur ne permettent pas de tout dire. Je fais partie de cette génération de géologues qui ont travaillé, et avant nous d’autres, pendant plus de 50 ans. Nous avons fait toutes les capitales du monde pour accueillir toutes ces compagnies pétrolières qui se bousculent ici au Sénégal », a d’emblée déclaré le chef de l’État sénégalais.

Et d’ajouter « (…) La recherche pétrolière est une activité sérieuse, qui est régie par une loi. Qui définit le cadre d’intervention, et personne ne peut se permettre de s’amuser en cette matière sur les conventions pétrolières. Aucun Gouvernement! Donc comment peut-on se réveiller et penser que l’on va donner le pétrole à Massamba ou Mademba ? Et on a le courage de le dire publiquement et à la limite importuner les sénégalais », s’est offusqué le Président Sall.

Concernant les menaces de saisines de la justice, Macky Salll déclare qu’il a entendu parler de plainte, mais reste serein parce que n’ayant rien à se reprocher.

« Ils peuvent aller au Pôle Nord porter plainte ou à la Planète Mars, mais il faut que le débat soit sérieux et tienne la route. Et quand ont dit que le Sénégal a perdu des milliards parce que l’on ne nous pas payé dans des transactions, c’est parce que l’on ignore comment fonctionne l’exploitation pétrolière. On ignore ce que dit la loi. Dans tous les pays du monde, l’exploitation pétrolière du fait que c’est une activité très risquée, et à fort potentiel de capitaux, est une activité défiscalisée partout dans le monde. Quand on est dans la recherche, l’exploitation, il n’y a pas la moindre taxe à payer à l’Etat. Ce n’est que lorsque l’on commence à produire, dès la première goutte que l’on commence à payer tout », a-t-il dit.

Terminant Macky Sall note que « Venir dire au Sénégalais que l’on a perdu des centaines de milliards, dans des opérations, c’est manquer de respect aux gens. Nous sommes au Sénégal aussi, il faut accepter la liberté de dire ce que l’on veut même si c’est insensé », s’est-il résigné.

Koaci

Les commentaires sont fermés.