Modern technology gives us many things.

Sénégal : à Dakar, on ne ramasse plus les ordures (Reportage)

ordure dakar Des milliers de tonnes d’ordures ménagères jonchent les rues de Dakar en raison d’une grève des concessionnaires des bennes à ordures qui réclament à l’Etat trois mois d’arriérés de paiement. Une grève illimitée qui a commencé mercredi, à laquelle est venue s’ajouter celle des travailleurs du nettoiement, des collecteurs et ramasseurs d’ordures, qui protestent contre le non-paiement des salaires du mois de novembre.

Au fil des jours, les ordures s’amoncellent : au bord des rues, sous les poteaux électriques, devant les maisons. Au marché Tilène, passants et commerçants n’en peuvent plus. «Avec toute la nourriture qu’on vend ici, se lamente l’un d’eux, il va y avoir des microbes. Ce n’est pas bon du tout ! »

«Il y en a vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup », s’indigne un autre, pointant du doigt les sacs d’ordures qui pourrissent au soleil. L’odeur pestilentielle dérange tout le monde.» «La comédie n’a que trop duré, déclare une mère de famille.  Cela fait quatre jours qu’on ne collecte plus les ordures, dit-elle. Et d’ajouter : « On doit régler cette affaire tout de suite, sinon tous les gens vont tomber malades. »

« On est en train de trouver une solution »

Plus compréhensif, l’un des passants prend fait et cause pour les grévistes : « C’est quand même la moindre des choses d’être payé quand on travaille. Normal que les éboueurs se mettent en grève pour réclamer leur dû. Ils doivent après tout nourrir leur famille.» « Moi, je m’interroge sur les raisons de cette grève, déclare un autre. C’est quand même un problème de santé publique. Qu’ils arrêtent de se jeter la faute mutuellement chaque fois et qu’ils trouvent rapidement un terrain d’entente. »

« Dès qu’on est payé, on reprendra le travail sur le champ », déclare le syndicaliste Madani Sy. « Il s’agit d’un problème de procédures budgétaires », reconnaît pour sa part Moussa Tine, le directeur général de la structure intercommunale qui gère le ramassage des déchets, avant d’assurer : « On est en train de trouver une solution ».

RFI

Les commentaires sont fermés.