Modern technology gives us many things.

Sédhiou : non formés et sans salaire, des animateurs du pré scolaire réclament une meilleur condition de travail

case des tout-petits 1Le pré scolaire n’est pas épargné par des difficultés que traverse le secteur de l’éducation à Sédhiou. Celles-ci restent essentiellement liées au manque d’infrastructures et au déficit de personnels. Profitant de la présence de la Ministre de la Femme, de la famille et de l’enfance à Sédhiou les acteurs évoluant dans ce secteur ont dressé un chapelet de doléances. Anta sarr qui a procédé  ce lundi, au  lancement de la semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits a fait face à un monde des prés scolaires dans un véritable dénuement. Par la voix de l’honorable député Mariama Mané, les animateurs polyvalents réclament entre autre un salaire et une formation adéquate. La directrice de la Case des tout-petits de Sédhiou a quand elle soulevé la promiscuité due aux effectifs pléthoriques dans les centre d’accueil des enfants  qui sont souvent parqués dans des enclos appelés abris provisoire.

Face à cette doléance la Ministre Anta Sarr a exprimé « l’engagement de l’Etat pour la cause de la petite enfance sur laquelle repose l’avenir de notre pays » et appelle à « l’adhésion de la communauté conformément au thème » à savoir « les collectivités locales aux service de la petite enfance »

Ousmane Demba

Les commentaires sont fermés.