Modern technology gives us many things.

Sédhiou, les élèves se radicalisent : ‘’Pas de cours au moment où nos camarades sont à hôpital’’

élèves écoleMalgré l’appel à l’apaisement  et la volonté affichée des autorités académiques d’apporter une réponse à la plateforme des élèves, ceux-ci refusent de regagner les salles. La raison invoquée est simple : « nous ne pouvons être en salle au moment où nos camarades sont en train de souffrir à l’hôpital », balancent-ils au cours d’une assemblée générale d’évaluation et de restitution de la réunion de la rencontre présidée par l’inspecteur d’académie (IA) de Sédhiou. La réunion a eu pour cadre la maison communautaire de Djirédji  et a vu la présence de l’Inspecteur départemental de l’éducation (IEF) Elhadji Cisse, le Président de l’association régional des parent d’élève, le Pcr de Djiredji, l’Imam ratib et quelques notable du village  ainsi que les représentant du corps enseignants et des élèves. Considérant que leur plateforme de revendication est satisfaite les élèves son invites à reprendre des cours ce Lundi. Mais au cours de  l’assemble générale de  restitution, fortement attendue d’ailleurs, les potaches ont campé sur leur position. Non seulement  ils exigent la lumière sur  la fusillade dont leurs camarades ont fait l’objet mais ils se disent préoccupés par l’état de
santé de leurs camarades. Cette radicalisation des élèves  retarde  l’épilogue de ce qui est considérée comme l’affaire des fusillades de Djiredji.
Ousmane Demba/Dakar.xibaaru

Les commentaires sont fermés.