Modern technology gives us many things.

Sécurité en Afrique : Macky Sall opte pour des forces sous-régionales

macky hollande 9Le Sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique s’est terminé samedi par une conférence de presse. Le président Macky Sall y a pris la parole à côté de son homologue français, François Hollande. « Il a été convenu d’accompagner la force africaine de réaction rapide vers une vraie force de réaction immédiate », a déclaré le chef de l’Etat, Macky Sall. Il a ajouté : « Pour cela, nous devons nous appuyer sur les forces sous régionales avec un renforcement des armées nationales. Pour apporter plus de sécurité aux frontières des pays africains ainsi qu’à l’intérieur du pays ». Le président Sall est convaincu que l’Afrique doit sortir du schéma actuel et aller vers des forces spéciales entrainées et équipées afin d’avoir la mobilité nécessaire pour se déplacer en urgence en attendant qu’il y ait une force internationale ou des casques bleus. La création d’une force africaine d’intervention rapide a été la principale annonce du sommet tenu à Paris du 6 au 7 décembre. La France va participer à la formation de 20.000 soldats de cette force spéciale et l’Union européenne devra débourser 50 millions d’euros pour le financement du programme de formation des futurs soldats de la force africaine d’intervention rapide. Sur les questionnements de modalité de la mise en place de cette force, Macky Sall s’est montré rassurant en confirmant que le délai de l’horizon 2015 n’était pas une chimère.

 

Les commentaires sont fermés.