Modern technology gives us many things.

Scandale du Prodac : Mame Mbaye Niang se disculpe et accuse Amadou Ba

Le rapport de l’Inspection générale des Finances (IGF) n’est pas authentique selon le ministre ex-démissionnaire du Tourisme. Mame Mbaye Niang s’est lavé à grande eau et pointé un doigt accusateur sur le ministère des Finances.

ame Mbaye Niang est plus que jamais ministre du Tourisme. Sa démission est n’est plus d’actualité, après tout le tintamarre médiatique qui s’en est suivi. Il s’est exprimé sur cet épisode de sa carrière de ministre marqué par le scandale de Prodac.
Invité sur le plateau de “Faram Facce” l’ancien responsable des jeunesses républicaines commence d’abord par lever le doute sur sa démission. “je suis absolument ministre du Tourisme du gouvernement”, a-t-il précisé avant de se décharger des accusations du rapport de l’Inspection générale des Finances (IGF).
“Le ministre des Finances, la DCMP, l’Armp étaient d’accord sur l’attribution du marché à Green 2000. Il n’y a pas de contrat de gré à gré”, dit-il.

Mame Mbaye Niang d’ajouter : “C’est moi qui ai écrit au ministre des Finances pour demander la vérification administrative financière du Prodac”. Le ministre du Tourisme indique qu’il n’était que la tutelle technique du Prodac qui dépendait aussi du ministère de l’Economie et des Finances.

Pour ce qui s’agit de sa démission, Mame Mbaye Niang explique pourquoi il est revenu sur sa décision. “C’est moi qui ai démissionné un dimanche. Je suis d’abord allé à la Primature, le bureau du courrier n’avait pas ouvert, puis je suis allé chez le Premier ministre pour y déposer ma démission sans appeler personne”. La suite est connu. “Le président de la République n’a pas accepté ma démission”, a-t-il dit sur la Tfm, rapporte L’AS.

 

 

 

Pressafrik

Les commentaires sont fermés.