asecna 1Après l’affaire du gracieux chèque de « bienvenue » donné au ministre des Transports aériens, justifié comme une tradition bien à l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (Asecna), la boîte révèle encore des agissements scandaleux. En effet des investigations rapportent que pour faire échapper plus de 200 agents de nationalité sénégalaise au paiement de l’impôt sur le revenu, on les fait passer pour des expatriés. Et pire encore, dans les couloirs de l’Asecna où la pratique a installé un vrai malaise, une source indique à nos confrères de la Tribune que les sous qui passent entre les mailles des impôts et domaines, sont captés sous forme de commissions versées par les bénéficiaires, à des cadres véreux. Ce subterfuge « malicieux » fait subir au Trésor public un préjudice énorme. Puisque cette exonération frauduleuse de ces 200 agents a fait perdre à l’Etat du Sénégal plusieurs milliards de FCFA. Parce que de par leur statut « d’expatriés », les agents dealers et leurs familles, sont entièrement pris en charge en certaines circonstances. Pour leurs congés annuels, ils bénéficient de billets d’avion gratuits et les scolarités de leurs enfants sont totalement couvertes par l’argent du contribuable.

Leuksenengal.com

PARTAGER