Modern technology gives us many things.

Rewmi charge Macky: « En 2000, il vivait dans un studio à Castor et… »

Suite aux réponses poussives du secrétaire national chargé des jeunes de l’APR à l’endroit de notre leader Idrissa Seck, nous tenons à leur apporter les éclairages ci-dessous :
1/ Des paroles divines nous rappellent qu’il ne faut jamais mêler le faux à la vérité. Par conséquent, ce ne sont pas des inventions, invectives, spéculations et autres inepties que Macky Sall et son régime tentent de convaincre. Nous leur disons que c’est peine perdue car les Sénégalais sont éveillés et sont conscients que ceux qui nous gouvernent font dans la diversion. En vérité, l’APR, déboussolé et incapable de résoudre les problèmes les plus élémentaires des sénégalais, surfe dans le vide et nous sert des arguments irrationnels pour se justifier.
2/ Des jeunes à la culture politique récente nous parlent de la LOI EZZAN oubliant que c’est leur leader en l’occurrence Macky Sall alors Premier ministre de Me Abdoulaye Wade qui l’avait portée.
2/ Ces jeunes oublient aussi que Macky Sall était locataire d’un studio à Castor avant 2000 et que son patrimoine, sur ses propres déclarations, en 2012 s’élève à 8 milliards. N’est-ce pas une raison pour la CREI de s’auto saisir afin que lumière soit faite sur cette affaire.
3/ Ces jeunes apprentis politiques oublient que Macky Sall n’a toujours pas apporté des éclairages sur les 7 milliards de TAIWAN. Nous demandons à ces jeunes de nous dire ce qui s’était passé à Chypre et à Nicosie. Les sénégalais ont besoin de savoir.
4/ Qu’ils sachent que Macky Sall n’est pas un modèle de transparence et ne respecte pas les règles. , ils oublient que le Président de l’APR avait violé le code électoral aux élections régionales, municipales et rurales du 12 mai 2002 en votant sans la bonne carte d’électeur alors qu’il était Ministres des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique. Nous signalons aux jeunes de l’APR que c’est dans leur propre formation politique que leur Président a été accusé de tricheur en ces termes «Si le pouvoir libéral avait une expertise électorale avérée, la candidature de Macky Sall à la Mairie de Fatick lors des locales de 2009 n’allait pas être validée. Macky Sall avait démissionné et la loi stipule que tout conseiller qui démissionne ne peut se représenter à la prochaine élection locale » dixit Mbaye Ndiaye, Directeur des structures de l’APR.
Nous tenons à préciser que Idrissa Seck est le seul leader à être accusé puis traduit à la Haute cours de Justice et blanchi après 7 mois de détentions. La Haute Cour de Justice (HCJ) après des commissions rogatoires à travers le monde a conclu à d’un non-lieu totale sur tous les chefs d’accusation.
Nous jeunes de Rewmi du département de Pikine, pleinement conscients des enjeux et des défis de la crise actuelle au plan de la défense et de la sauvegarde des acquis de notre démocratie pluraliste, réaffirmons notre détermination à faire échec aux fossoyeurs de la démocratie dans de notre pays.
Nous rappelons en définitive que rien ne pourra nous détourner de notre mission de défenseurs des intérêts des Sénégalaises et des Sénégalais.
Fait à Pikine le 13 mai 2014

Samba Thioub
Coordonnateur des Jeunes de REWMI du département de Pikine

Les commentaires sont fermés.