Modern technology gives us many things.

Revue de presse : Politique et faits divers relèguent l’économie au second plan dans la presse sénégalaise

Des sujets politiques et de faits de société s’imposent en maîtres dans les quotidiens sénégalais de ce vendredi, reléguant ainsi en arrière-plan l’économie.


revue de presse 1Parlant de politique, Le Populaire poursuit le débat sur la procédure de révision du mandat du président de l’Assemblée nationale que certains députés veulent amener d’un à cinq ans.

«Pr El Hadj Mbodj recadre Macky 2012», titre ce journal, dans lequel le constitutionnaliste estime que «les préoccupations politiciennes priment sur les considérations liées à la cohérence et à la stabilité des institutions».

«Le pouvoir constitutionnel, explique le Pr Mbodj, peut introduire dans la constitution toute modification sans limitation d’ordre temporel».

Le quotidien Direct-Info revient sur le risque de cafouillage au sommet de l’Etat entre un ministre conseiller de Macky Sall et le PM Abdoul Mbaye et titre : «Diagna Ndiaye (le concerné) écarte toute adversité contre le PM».

«Des nominations plus que bizarres, c’est en conseil des ministres», dit Libération. Selon ce journal, le Préfet de Mbacké est nommé Préfet de Thiès le 16 mai 2013, puis Préfet de Pikine le 12 juin 2013, avant sa prise de fonction dans la cité du rail.

«Admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite le 27 mai 2013, il est nommé secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, le 12 juin suivant. Fiction ? Non, ça s’est passé lors des trois dernières réunions du conseil des ministres», commente Libération.

«Dénigrement, déstabilisation, éthique…Pathé Seck (ministre de l’Intérieur) recadre la troupe», écrit EnQuête à sa Une, soulignant que le général Seck s’est entretenu hier avec le gratin de la police nationale pour une réunion de mise au point.

Consacrant sa Une aux faits divers, La Tribune revient sur l’accident survenu hier soir sur la route nationale n°2 entre Richard-Toll et Thiès, la noyade de jeunes à la place des Parcelles assainies à Dakar et indique que «sept personnes tuées dans des conditions atroces».

Walfadjri consacre sa Une à un reportage chez Karim Wade, Cheikh Diallo et leur-codétenu et titre : «Une journée à Rebeuss avec Wade-fils». Selon ce journal, le nouveau «prince» de la MAC reçoit près de 500 visiteurs par mercredi et dirige le PDS à partir de sa cellule.

L’Observateur met le focus sur Bibo Bourgi, un des co-accusés de Karim et note qu’il sera fixé sur son sort aujourd’hui. «La commission d’instruction statue sur sa maladie».

Le Quotidien rallonge le dossier sur le marché des phytosanitaires impliquant l’ex-sénatrice libérale Aïda Ndiongue et révèle «des bizarreries d’un réquisitoire» car, l’ex-procureur de Dakar, Ousmane Diagne a demandé le contrôle judiciaire pour la mise en cause et le mandat de dépôt pour ses complices présumés.

En économie, Sud Quotidien parle du souhait de l’Etat sénégalais de mobiliser plus de 5000 milliards auprès de ses partenaires. «Amadou Kane (ministre de l’Economie) démarche les diplomates», écrit Sud.

Dans Le Soleil, M. Kane explique que «le Sénégal cherchera le financement complémentaire auprès du club de Paris »

 

Les commentaires sont fermés.