Modern technology gives us many things.

Revue de presse : Macky Sall et le limogeage du président de la fédération sénégalaise de basketball font la Une

revue de presse 1Le chef de l’Etat, Macky Sall, avec sa sortie d’hier sur les démissions notées à la Présidence depuis quelques jours, ainsi que la dissolution de la fédération sénégalaise de basket cédant la place à un comité de normalisation sont les sujets phares de la presse sénégalaise de ce vendredi.


«Macky flingue les démissionnaires et recadre ses proches», titre Le Populaire, revenant ainsi sur la sortie du président à propos de la cascade de démissions enregistrée au Palais.

Dans ce journal, M. Sall affirme que «ceux qui sont prétentieux, hautains ne pourront pas rester longtemps avec moi».

«Nous travaillerons, dit-il, avec ceux qui pensent au Sénégal, avant de penser à eux-mêmes. Ceux-là qui ont des prétentions impossibles à satisfaire, s’ils ne sont pas contents peuvent s’en aller. Je vais immédiatement sanctionner ceux qui seront tenus d’utiliser leur position, leur proximité avec moi, pour obtenir des faveurs, qu’ils soient des parents proches ou des responsables de mon parti».

Revenant sur cette sortie du président, le quotidien EnQuête estime que «Macky Sall écrit le protocole de Koweït City». Dans ce journal, le chef de l’Etat ajoute : «Ceux qui ne sont pas contents, qu’ils s’en aillent».

Toutes choses qui font dire à Walfadjri quotidien que «Macky perd les pédales» suite au malaise noté dans le camp présidentiel. «Je serai ferme avec tous ceux qui seront tentés d’utiliser leur position», rappelle Macky Sall. «Macky Sall enfile de colère», renchérit Le Quotidien.

La presse sénégalaise commente aussi largement la dissolution de la fédération sénégalaise de basketball. A ce propos, Le Quotidien écrit : «Mbagnick Ndiaye (ministre des Sports) normalise Tandian (président de la FSB)».

Sur ce retrait de la délégation de pouvoirs à la FSB, Le Populaire indique que «Mbagnick Ndiaye décapite Tandian et installe un comité de normalisation» suite au scandale de la fraude sur l’âge qui a secoué la fédération sénégalaise de basketball.

«Je pars la tête haute. Que personne ne compte sur moi pour insulter le ministre. Ma famille, mes employés sont soulagés de mon départ. Les Sénégalais verront ceux qui ont dénoncé les joueurs», dit Baba Tandian à la Une de Direct-Info.

Les commentaires sont fermés.