Modern technology gives us many things.

Revue de presse : les quotidiens proposent un menu varié ce lundi

Divers sujets allant de l’économie aux faits divers en passant par des affaires judiciaires meublent les quotidiens sénégalais parus ce lundi.


revue de presse 1Ainsi, Le Soleil parle de la rencontre entre le secteur privé et le chef de l’Etat et titre : «Le privé prêt à soutenir les projets du gouvernement». Selon ce quotidien national, des responsables d’organisations patronales se sont engagés à accompagner le gouvernement dans ses projets de développement économique et social.

Sud Quotidien lui parle de la stabilité et de l’intégrité du système bancaire et financier et note que «plus de 18 milliards (sont) en déshérence». Nos confrères de Sud informent que cette somme sortira de son sommeil car, les députés se réunissent ce lundi pour combler le vide juridique qui entoure les fonds logés dans quelques 81.206 comptes au niveau du système bancaire et financier du Sénégal et qui y dorment depuis plusieurs années sans que leurs déposants les réclament.

«Etablissements bancaires, l’Etat traque 4000 comptes dormants», renchérit le quotidien EnQuête.

La Tribune consacre sa Une à Thierno Ousmane Sy, arrêté dans le cadre de la traque des biens mal acquis, en titrant : «Comment la chambre d’accusation a libéré TOS».

Pour ce journal, si cela ne dépendait que de la chambre d’accusation, cet ancien conseiller en NTIC de Me Abdoulaye Wade serait aujourd’hui «libre comme vent».

«Rebondissement dans le dossier du COSEC : Amadou Kane Diallo blanchi par un expert», écrit L’As, dans lequel journal, cet expert note «aucun préjudice du côté de l’Etat».

Rewmi quotidien s’intéresse à l’affaire de l’ex-président malien, Amadou Toumani Touré (ATT) et note : «IBK le traque pour haute trahison, ATT, une épine au pied de Macky Sall».

L’affaire Sidy Lamine Niasse, PDG du groupe de presse Walfadjri, qui dans la bande annonce des émissions de sa télé, disait détenir des preuves de l’enrichissement illicite du président Macky Sall, est aussi au menu de certains quotidiens.

«L’émission sortie non diffusée: Sidy Lamine Niasse rate sa sortie», indique Direct-Info à sa Une.

«Affaire Sidy Lamine Niasse : Ahmet Khalifa Niasse allume son frère, l’APR (Alliance pour la République) souffle sur les braises, Mimi Touré évite la question», souligne L’Observateur.

Sur le même sujet, Le Populaire informe qu’après sa charge «Sidy Lamine Niasse dans la ligne de mire des faucons». Ce journal revient sur ces dossiers que l’Etat compte exhumer contre le PDG de Walfadjri, et parmi lesquels, il y a les 400 millions de Wade et les 250 millions de la Senelec.

 

Les commentaires sont fermés.