Modern technology gives us many things.

Revue de presse : les Lions frôlent l’exploit marocain, selon la presse sénégalaise

revue de presse 1Le match Sénégal-Côte d’Ivoire (1-1) de samedi dernier au Maroc comptant pour le retour des barrages du mondial 2014 est largement commenté par les quotidiens sénégalais parus lundi matin, estimant que les Lions ont raté de si peu l’exploit marocain.


«Les Lions tombent les armes à la main», titre le quotidien sportif Stades. Selon nos confrères de ce journal, les équipes sénégalaise et ivoirienne ont livré samedi dernier un duel de haut niveau au complexe Mouhamed V de Casablanca.

«Si au final, c’est la Côte d’Ivoire qui se qualifie, les hommes de Giresse sortent la tête haute», commente Stades.

Ce qui fait dire à L’Observateur que «le miracle n’a pas eu lieu». Ce quotidien donne la parole au coach sénégalais, Alain Giresse qui soutient : «C’est frustrant», et à son collègue ivoirien Lamouchi qui confie : «Nous avons beaucoup souffert».

«Les Lions frôlent l’exploit», titre Le Populaire, parlant aussi de «désillusion sur fond de regrets», surtout avec Giresse qui indique que «tout a été fait dans ce match, sauf l’essentiel, les buts».

«Les gosses sont tombés les armes à la man», dit Mbagnick Ndiaye, ministre des Sports dans Le Pop. Ce même journal informe que les Lions sont rentrés sans toucher leurs primes.

Selon Sud Quotidien, les Lions n’ont fait que «passer à côté de l’exploit». Dans sa rubrique du jour «En perspective», Sud conseille : «Ne cassez pas cette équipe».

«On attendait un match de référence depuis janvier 2013, date d’arrivée de Giresse à la tête de l’équipe nationale de football. On a été servi ce samedi à Casablanca. Même s’il y a eu un goût d’inachevé parce que les Lions avaient largement les moyens de leurs ambitions et leur brillante prestation face à la supposée meilleure formation africaine depuis 10 ans augure des lendemains qui chantent», commente Sud Quotidien.

«Le mondial raté de peu: Héroïques Lions», écrit Direct-Info, appuyé par Le Quotidien qui note : «Des Lions conquérants tombent à Casablanca».

APA

Les commentaires sont fermés.