Modern technology gives us many things.

Revue de presse : l’affaire des phytosanitaires de Jaxaay traitée en priorité par les quotidiens

revue de presse 1L’arrestation hier de l’ex-sénatrice et femme d’affaires, Aïda Ndiongue et d’Abdou Aziz Diop, ancien directeur de Cabinet du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement (bénéficiant récemment d’une liberté provisoire), dans l’affaire dite des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay dont on les soupçonne de détournement de deniers publics, fait le chou gras de la presse sénégalaise de ce vendredi.

«Aïda Ndiongue et Aziz Diop dans de sales draps», titre Le Populaire, estimant qu’ils risquent de dormir en prison car, placés en garde-à-vue à la gendarmerie de Colobane hier, ils vont être déférés devant le Procureur ce matin.

«Le mandat de dépôt plane sur leur tête. L’étau se resserre autour de Oumar Sarr (dont Diop était le directeur de Cabinet)», ajoute Le Populaire.

«Aïda Ndiongue et Aziz Diop risquent gros», écrit de son côté L’As, soulignant que l’ancien agent comptable particulier du Plan Jaxaay est dans le lot.

Selon nos confrères de ce journal, un marché de motopompes et de bacs à ordures est à l’origine des poursuites.

«20 milliards de soucis pour Aïda Ndiongue», renchérit Le Quotidien, qui rappelle que Mme Ndiongue et Diop sont soupçonnés de détournements de deniers publics et escroquerie, entre autres.

«Jaxaay rattrape Aïda Ndiongue», note pour sa part le quotidien EnQuête, appuyé par La Tribune qui écrit à sa Une : «Aïda Ndiongue vers le mandat de dépôt. Plan Jaxaay, recel et association de malfaiteurs».

«Ils sont perdus par du matériels agricole», souligne L’Observateur, non sans rappeler que la section de recherches de la gendarmerie a été saisie d’un soit-transmis du Procureur avant de procéder à leur arrestation.

«Le Plan Jaxaay descend Aïda Ndiongue et Aziz Diop», ironise Rewmi quotidien.

Les commentaires sont fermés.