Modern technology gives us many things.

Revue de presse : la visite de Viviane Wade à Rebeuss et Obama à la Une

revue de presse 1La visite de Viviane Wade à son fils Karim, à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss ainsi que les préparatifs de l’arrivée de Barack Obama sont entre sujets traités jeudi par les journaux parus jeudi.

Karim Wade ‘’est fort comme son papa’’ Abdoulaye, déclare ainsi sa mère dont le propos est repris à la Une du journal L’As qui rapporte que l’ex-première dame du Sénégal ‘’a rendu visite hier (mercredi) à son fils Karim Wade’’.

Selon L’As, ‘’Mme Wade qui a par la suite reçu des militantes du PDS (Parti démocratique sénégalais) venues la soutenir dans ces moments pénibles y est allée de quelques confidences en déclarant que son fils est fort comme son papa et que cela ne la gênait nullement d’aller lui rendre visite en ces lieux que son mari connaît bien’’.

Dans Walfadjri, Viviane Wade déclare : ‘’J’ai vu mon fils. Il se porte très bien’’. D’après le journal, ‘’ce sont ces quelques mots émis hier par Mme Viviane Wade au domicile de Madické Niang (…), après sa visite à la prison de Rebeuss’’.

A propos de la visite proprement dite, Walfadjri rapporte que Mme Wade ne débarquera  »que vers les coups de 18 heures passées de quelques minutes ».  »Et pour semer tous les militants du PDS venus en masse, les responsables de la MAC font entrer Mme Wade par la petite porte faisant face au marché de Rebeuss. Après une heure d’entretien avec son fils, Viviane Wade ressort sans piper mot à la presse’’.

Et le quotidien d’ajouter : ‘’C’est finalement au domicile de Me Madické Niang qu’elle s’adressa à la presse’’.

Mais le journal Enquête se demande si l’ex-première dame ne s’est pas fâchée contre le PDS. Le quotidien relève ‘’beaucoup de points d’interrogation’’ avec entre autres ‘’l’absence d’une task force du PDS à l’accueil’’ de Mme Wade qui était ‘’solitaire’’ à son arrivée à l’Aéroport de Dakar.

Dans sa livraison, Enquête note que ‘’le pouvoir (est) à la peine (pour satisfaire) les préoccupations économiques et sociales’’ des populations. Pour le journal, ‘’les capacités du gouvernement (sont) sujettes à question’’.

Dans sa rubrique post-point intitulée : ‘’Macky Sall, président sous influence’’, Momar Dieng écrit : ‘’Le drame de Abdoulaye Wade, c’est d’avoir été autocrate autoritaire et affectif qui finit par sombrer dans les limbes d’une folie du pouvoir jamais guérie (…)’’.

‘’Alors que le pays va mal, très mal, le président de la République (Macky Sall) n’arrête pas de nous renvoyer l’image d’un homme à la puissance rognée de jour en jour par d’obscurs éléments du pouvoir décidés à lui imposer leur agenda et leur vision étriquée du Sénégal’’, ajoute t-il, en concluant par cette interrogation : ‘’Où va le Sénégal ?’’.

Le quotidien gouvernemental, Le Soleil, se fait l’écho des préoccupations du chef de l’Etat, de retour du dernier sommet du G8, à propos du foncier en Afrique, en déclarant : ‘’L’Afrique risque de vendre ses terres aux multinationales’’.

Les journaux L’Observateur et Le Populaire mettent le focus sur les préparatifs de la visite du président Obama attendu à Dakar le 26 juin. ‘’Obama dérègle le Sénégal’’, indique L’Observateur, expliquant qu’il y a eu ‘’intifada’’ mercredi à Gorée où les populations se sont opposées à une opération de sécurisation.

Le journal relève les mesures prises pour l’arrivée de l’homme le plus puissant du monde : ‘’les services secrets américains débarquent en force à Dakar, l‘examen du Certificat d’études reporté, la police sort la grande artillerie, le stationnement interdit le long de la Corniche ouest’’.

Sur le même sujet, Le Populaire note qu’à ‘’une semaine de la venue d’Obama, la pointe des Almadies (est devenue) une zone d’occupation américaine’’. Evoquant le cas de Gorée, le journal souligne que l’île ‘’espère un traitement moins esclavagiste’’, contrairement au sort réservé à ses populations, parquées dans un endroit, lors de la venue de Georges Bush en 2003 au Sénégal.

Les commentaires sont fermés.