Modern technology gives us many things.

Revue de presse : La visite de Obama en exergue

revue de presse 1La visite du président américain Barack Obama occupe déjà une grande partie des quotidiens parus mardi, à 24 heures de l’arrivée du locataire de la maison Blanche, attendu mercredi soir à Dakar.

“Les Etats –Unis prennent le contrôle du Sénégal”, selon L’Observateur. ‘’La visite du président Barack Obama continue de livrer les secrets d’un dispositif sécuritaire qui a fini d’étonner plus d’un compatriote’’, écrit le quotidien du groupe Futurs médias.

‘’Outre le +nettoyage+ en grande pompe dans la commune de Gorée, l’interdiction de stationner le long de la corniche ouest, l’aéroport Léopold Sédar Senghor et ses alentours revêtent un autre visage. Fait insolite. Des tireurs d’élite, apprend-on, seront postés sur tous les toits qui surplombent l’aéroport. Ce n’est pas tout. Ces mêmes tireurs seront postés sur la tour de contrôle’’, écrit le journal.

‘’A Magic Land sur la corniche ouest, les tentes qui faisaient office de cabanes ont tout simplement été enlevées, samedi dernier. Les chauffeurs de taxi sont interdits de stationner sur les lieux ou même de prendre des clients aux alentours. Somme toute, la capitale sénégalaise est littéralement déréglée au rythme de la visite du chef de l’Etat le plus puissant’’, ajoute le même quotidien.

‘’Paranoïa yankee au Radisson (Blu)”, l’hôtel où devrait loger le président américain, renchérit Le Populaire, pour ensuite évoquer un ‘’délire de mesures sécuritaires’’ annoncées pour encadrer le séjour de Barack Obama. ‘’Des consignes stratégiques et fermes : interdiction formelle pour le personnel de saluer les Américains, de mettre les mains dans les proches et même de téléphoner’’, écrit Le Populaire.

Le même journal anticipe sur la visite que le président américain doit effectuer à la Maison des esclaves de Gorée, une île située à 3 Km au large de Dakar. ‘’Que de symboles ! L’émotion sera certainement au rendez-vous quand il franchira le seul de la Maison Rose, plus connue sous le nom de la maison des esclaves, qu’une certaine histoire décrit comme le lieu de captivité où auraient transité ses ancêtres vers sa patrie d’aujourd’hui’’, note Le Populaire.

Se peut-il que l’histoire de Gorée et de sa Maison des esclaves ne soit ‘’que leurres et une +grosse contrevérité+ fabriquée de toutes pièces ? Et si Obama allait faire un pèlerinage blanc, à l’instar d’ailleurs d’autres personnalités comme le pape Jean Paul II, Nelson Mandela, entre autres ?

Selon Walfadjri, le président gambien Yaya Jammeh également pourrait être à Dakar, à la rencontre de son homologue américain. ‘’Une information que le palais de l’avenue Roume ne veut pas encore divulguer ou confirmer. Le cas échéant, ce serait une aubaine pour Jammeh qui peine à rencontrer Obama depuis son élection’’, écrit-t-il.

Pour en rester avec les sujets intéressant la Gambie et le Sénégal, Le Quotidien donne le ton des autres sujets traités par la presse en parlant de l’enterrement selon lui mouvementé, la veille à Dakar, d’un opposant et ancien putschiste gambien Kukoï Samba Sanyang, réfugié au Sénégal d’où il a été refoulé il y a quelques jours vers le mali où il a rendu l’âme.

‘’Son enterrement s’est passé comme il a vécu : dans la turbulence. Depuis son décès le mardi 18 juin, Doudou Mouhamed Sagna plus connu sous le nom de Kukoï Samba Sanyang n’a rejoint sa dernière demeure qu’hier vers 20 heures. La cérémonie funéraire a été un vrai casse-tête chinois et un véritable parcours du combattant pour sa famille qui a fait des pieds et des mains pour décrocher le permis d’inhumer’’, rappelle ce journal.

Le reste des quotidiens demeure préoccupé par des questions domestiques, à l’image de L’As qui annonce que le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall ‘’lâche du lest’’ au sujet des enseignants sénégalais. Il est devenu conciliant à l’égard de leurs revendications, selon le journal.

‘’Après sa sortie controversée au Gabon qui avait suscité une vive réprobation de la part des syndicats d’enseignants, le chef de l’Etat a revu sa copie. Lors du conseil des ministres tenu hier (lundi), Macky Sall s’est montré conciliant en invitant les acteurs de l’école, objet de son courroux, à faire preuve de dépassement et au gouvernement à engager un dialogue permanent avec les syndicats d’enseignants’’, rapporte L’As.

Ditect Info annoncent que de petits-fils de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme, une confrérie musulmane sénégalaise, volent ‘’au secours de Karim (Wade)’’, le fils de l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade, inculpé pour enrichissement illicite présumé.

‘’Pendant que ses avocats se battent notamment au niveau de la CEDEAO pour le respect de ses droits, des marabouts de Touba se mobilisent pour venir au secours de Wade-fils en détention à Rebeuss dans le cadre de la traque des biens mal acquis’’, écrit ce journal. Sud Quotidien signale, dans le même sens, que ‘’Macky Sall lance un appel au dépassement’’.

Mais ce journal s’intéresse surtout aux réformes préconisées par des observateurs pour les élections locales prévues pour mars 2014 et la réforme des institutions. ‘’Permettre aux candidats indépendants de participer aux élections locales ; rationaliser le nombre de partis politiques. Ce sont entre autres, les mesures proposées par le Réseau des observateurs citoyens (RESOCIT) dirigé par le professeur Babacar Guèye (…)’’, précise le journal.

La Tribune révèle que le procureur de la République est ‘’sur les traces’’ d’un responsable de la police d’être de mèche avec les milieux mafieux de la drogue. ’’Les conclusions risquent d’être fatales à un boss de la police, +mouillé jusqu’au cou+, selon un rapport accablant’’, croit savoir le journal.

Le Soleil termine par une bonne nouvelle et annonce que le président sénégalais ‘’Macky Sall veut accélérer le recrutement de 10.000 jeunes’’. Pour ce faire, rapporte le quotidien national, il est notamment prévu un renforcement des dotations pour l’emploi dans le budget 2014.

 

 

Les commentaires sont fermés.