Modern technology gives us many things.

Revue de presse : la politique sujet dominant à la Une des quotidiens sénégalais

revue de presse 1La presse sénégalaise de ce jeudi affiche à sa Une des sujets majoritairement politiques, relatifs à la gestion du pouvoir par Macky Sall, ainsi qu’au leadership de son parti, l’Alliance pour la République (APR) et ses relations avec le parti démocratique sénégalais (PDS).


Ainsi, Walfadjri quotidien parle de la demande sociale, des emplois et de la santé… et titre : «Les Sénégalais blâment Macky».

Selon nos confrères de Walf, 08 citoyens sur 10 jugent négativement la politique du gouvernement de Sall, et la moitié estime que l’économie nationale est mal gérée.

«Les Sénégalais mécontents de la gestion de Macky», renchérit L’As, soulignant que 08 Sénégalais sur 10 se plaignent du fossé entre riches et pauvres et du manque d’emplois.

«La traque des biens mal acquis encouragée», ajoute L’As, donnant aussi la parole au ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance, Abdou Latif Coulibaly qui estime que «le gouvernement devrait être impliqué dans cette enquête» d’Afro baromètre sur «la reddition des comptes : perception du citoyen».

La Tribune revient sur l’affectation de 25 ha au président Sall par le président du conseil rural de Toubacouta (centre) et indique : «Latif confirme le scandale».

Ainsi, ce journal relaie les propos du ministre de la Bonne gouvernance qui soutient : «C’est plutôt une œuvre vertueuse».

«En attendant la structuration du parti, l’APR 100 capitaines», titre Sud Quotidien, notant que dans le parti présidentiel, «ça part dans tous les sens».

Une idée confirmée par Le Populaire qui écrit que le député Moustapha Cissé Lô, surnommé «El Pistolero flingue le Dircab de Macky», Mor Ngom.

«Il doit quitter le Palais. Macky doit mettre un fédérateur à ses côtés. Des responsables comme Seydou Guèye, Thierno Alassane Sall, Diène Farba, n’arrivent plus à voir le président à cause de Mor Ngom», soutient M. Lô, dans Le Pop.

«Menaces de troubles à l’ordre public, le pouvoir traque le silence du PDS», fait remarquer L’Observateur, soulignant que les services de sécurité se préparent au pire, alors que les responsables libéraux sont filés jour et nuit.

«Les renseignements généraux prévoient l’arrivée de Wade durant le ramadan pour présenter ses condoléances à Touba», ajoute L’Obs.

Pendant ce temps, Rewmi quotidien fait état du retour au bercail du dernier Premier ministre du régime de Wade et titre : «Gonflé à bloc par Wade, Souleymane Ndéné est rentré hier pour prendre le PDS».

Toutefois, ce quotidien précise que les faucons du parti l’attendent de pied ferme et que Macky est prêt à récupérer Souleymane Ndéné Ndiaye.

La grève du syndicat unique des travailleurs de la justice (SUTJUST) fait la Une du quotidien qui informe que les greffiers sortent les griffes contre Mimi Touré (ministre de la Justice). «Le nantissement de la discorde», dit ce journal.

Les commentaires sont fermés.