Modern technology gives us many things.

Revue de presse : la politique s’impose à la Une de la presse sénégalaise

Des sujets ayant trait à la politique font l’actualité dans les quotidiens sénégalais parus samedi.

revue de presse 1
L’Observateur parle de la mise en place prochaine d’un grand rassemblement politique autour du président de la République et titre : «Macky signe le certificat de décès de Benno Bokk Yakaar».

Selon nos confrères de ce journal, les «alliés sans utilité seront remerciés et que les rebelles, les pro-Alioune Badara Cissé et les infidèles seront envoyés à la guillotine».

«Benno Bokk Yakaar commence à ressembler à une coalition de maîtres-chanteurs», dit dans Le Populaire, Diène Diouf Sarr, membre des cadres de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir).

«Mort programmée de Benno Bokk Yakaar. Les cadres apéristes chantent l’oraison funèbre», note de son côté Walfadjri.

Pendant ce temps, l’Alliance des forces de progrès AFP, mouvance présidentielle) fait la Une de L’As, avec la député Cathy Cissé Wone qui «humilie Moustapha Diakhaté», président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar, en lui rappelant : «Vous avez téléphoné à un membre de l’APR pour demander mon départ du bureau. Ça, c’est de la fumisterie».

L’As donne aussi la parole à Mbaye Dione, responsable de l’AFP dans la région de Thiès, qui soutient : «Aider Macky Sall ne veut pas dire tuer l’AFP. Notre parti ne fonctionne plus. L’AFP a des solutions aux problèmes des Sénégalais. Mais ce n’est pas elle qui a été élue».

Walfadjri consacre sa Une à la mairie de Saint-Louis et informe que pour son contrôle, l’actuel ministre de la Communication, Cheikh Bamba Dièye, et Mansour Faye, frère de la 1ère dame, Marième Faye, «se battent sur un tas d’ordures». Selon Walf, entre ces deux hommes, il y a une querelle sur un programme de nettoiement.

A la Une de La Tribune, l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye estime que «la transhumance, c’est une fuite…Ces hommes ne partagent rien de la trajectoire de l’APR».

«Proposition de loi portant à 15 le nombre de députés pour créer un groupe parlementaire, Coup d’Etat rampant de Macky contre Idy à l’Assemblée nationale», informe Libération.

Les commentaires sont fermés.