Modern technology gives us many things.

Revue de presse : la démission du directeur de cabinet adjoint du chef de l’Etat en exergue

revue de presse 1Le départ annoncé de Moubarack Lô de son poste de directeur de cabinet adjoint du président de la République à compter de ce 30 novembre est largement commenté par les quotidiens sénégalais de ce jeudi.


Evoquant ce sujet, Le Populaire titre : «Un des concepteurs du Yoonu Yokkute (voie du progrès, programme de développement de Macky Sall) s’éloigne du Palais et s’explique».

Sur les explications de sa démission M. Lô dit: «La responsabilité veut que vous décidiez de vous positionner là votre temps est plus utile et peut être valorisé. Macky a sa voie, mais cela ne veut pas dire qu’on est opposé. Je ne suis pas là pour soutenir qui que ce soit».

«Moubarack Lô perd les traces du Yonnu Yokkute», écrit de son côté Walfadjri, soulignant que M. Lô avait en réalité marre d’avaler des couleuvres, même s’il évoque des raisons professionnelles pour justifier son départ.

«Lô sort du Palais», indique Le Quotidien. Ce journal rappelle que ce départ fait suite à celui de Jacques Diouf, ancien Dg de la FAO et ci-devant conseiller-spécial du chef de l’Etat.

«La démission de Lô confirme en partie l’accumulation de frustrations dans l’entourage du président de la République», estime Le Quotidien.

Le quotidien Direct-Info titre : «Pourquoi Moubarack Lô lâche Macky Sall». Nos confrères de ce quotidien expliquent que derrière les apparences, M. Lô a longtemps donné l’impression de vivre un certain malaise. «L’homme n’est pas du genre à être inactif ou sous utilisé par rapport à un profil qui, du reste, pouvait beaucoup apporter au Président», poursuit Direct-Info.

«Après Moubarack, à qui le tour ?», se demande Walfadjri quotidien, alors que Le Populaire révèle que «la saignée va se poursuivre autour de Macky et que d’autres départs sont en vue».

Les commentaires sont fermés.