Modern technology gives us many things.

Revue de presse : la colère présidentielle contre la présidente de l ‘office de lutte contre la corruption à la Une

La colère du président Macky Sall, contre la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption (OFNAC), Nafy Ngom Keïta qui fustigeait la volonté du chef de l’Etat de bloquer le fonctionnement de ladite structure, fait la Une des quotidiens sénégalais parus mardi.


revue de presse 1«Colère noire envers la présidente de l’OFNAC : Macky Sall savonne Nafy Ngom Keïta», titre Le Populaire.

Ce journal souligne que quand le président de la République n’est pas content, il tient à ce que cela soit su. Et la manière est laissée à sa guise. «S’il y a un problème de budget, de nomination, je ne dois pas l’apprendre par la société civile. J’ai été très surpris en tant que chef de l’Etat, de me retrouver accusé quasiment de vouloir bloquer et de ne pas vouloir une politique de transparence», dit M. Sall dans Le Populaire.

Macky Sall qui se prononçait lors du conseil présidentiel sur le suivi des politiques économiques de marteler : «Nous n’accepterons pas de subir les pressions. Ce n’est pas en menant la pression, qu’on fera bouger les choses. Je ne fonctionne pas comme ça».

Toutes choses qui font écrire à Walfadjri quotidien : «Macky enrage contre Nafy Ngom». Selon Walf, tout est parti d’une sortie médiatique de Nafy sur les obstacles au fonctionnement de l’OFNAC.

«Accusé de vouloir tuer l’OFNAC, Macky recadre Nafy Ngom», renchérit Le Quotidien, soulignant que le budget de cet office est arrêté à 500 millions F CFA.

«Démarrage tardif de l’OFNAC, Macky tempête contre Nafy Ngom. Je ne fonctionne pas comme ça», indique de son côté EnQuête.

Sud Quotidien informe que le président a décidé lors de ce conseil présidentiel la suppression de l’agence nationale d’appui aux marchands ambulants (ANAMA), l’agence nationale pour l’emploi des jeunes (ANEJ), du Fonds national de promotion des jeunes (FNPJ) et de l’Agence pour l’emploi des jeunes des banlieues (AJEB).

«Macky résume l’emploi», dit Sud Quotidien. «ANAMA, ANEJ, FNPJ et AJEB rayées de la carte. Le président décide de la création d’une seule agence», ajoute Le Populaire.

«Conseil présidentiel sur le suivi des politiques publiques, Le Sénégal s’engage dans la croissance, l’émergence et la transparence», titre Le Soleil. Ce quotidien national ajoute que le FMI classe le Sénégal comme un pays à haute capacité financière en matière de gestion publique.

 

APA

Les commentaires sont fermés.