Modern technology gives us many things.

Revue de presse : divers sujets font la Une au Sénégal

Les quotidiens sénégalais parus ce samedi proposent un menu varié allant de la politique aux faits divers, en passant par la traque des biens dits mal acquis.


revue de presse 1Ainsi, le quotidien EnQuête s’intéresse à l’ancien soutien de Macky Sall et titre : «Harouna Dia en perte de vitesse». Ce journal explique que M. Dia a perdu ses appuis au sein de l’Alliance pour la République (APR, parti du président Sall).

Pendant ce temps, le quotidien Walfadjri étudie déjà le Parti socialiste post-Tanor Dieng, en parlant notamment de sa succession. «Les jeunes loups en embuscade. Khalifa Sall et Aïssata Tall Sall doublés à gauche», écrit Walf.

«Le Ps met en garde Macky», écrit L’Observateur, soulignant que cela fait suite aux «velléités de rébellion dans Benno Bokk Yakaar». «Le jour où l’Alliance de la majorité présidentielle devra remplacer BBY, le Ps se retirera de la coalition», avertit Me Birame Sassoum, du Ps, dans L’Obs.

Nos confrères de L’Observateur donnent aussi la parole aux jeunes socialistes qui clament : «Si Macky Sall ne fout rien, on va le dégager en 2017».

«Alioune Badara Cissé (exclu des instances dirigeantes de l’APR), Pape Diop (président de la Convention démocratique/Bokk Gis-Gis) et Idrissa Seck (président du parti Rewmi) : Le trio sacré pour brûler le Macky», indique à sa Une Direct-Info.

De son côté, La Tribune fait état d’interrogations autour d’une liberté provisoire accordée à Thierno Ousmane Sy (TOS), ancien conseiller en NTIC de l’ex-président Abdoulaye Wade, et en prison depuis quelques mois pour détournements e biens publics.

«Manœuvres pour maintenir TOS en prison», note le quotidien La Tribune, alors que Libération annonce la «mauvaise nouvelle pour les ministres détourneurs de fonds publics», en informant que la «Haute Cour de Justice sera ressuscitée» mardi par les députés.

L’As lui, annonce cette «prise spectaculaire» de la Douane et qui porte sur 40 kg de drogue dure d’une valeur de 3 milliards F CFA. «L’amphétamine appartient à une Sénégalaise qui s’est réfugiée au Mali», dit L’As.

 

Les commentaires sont fermés.