Modern technology gives us many things.

Revue de presse : Divers sujets au menu de la presse sénégalaise

revue de presse 1Des sujets ayant trait aux biens mal acquis, à la politique et aux faits divers alimentent les quotidiens sénégalais parus mercredi.


Ainsi, La Tribune annonce que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) est aux trousses de l’ex-président sénégalais, Me Abdoulaye Wade. «La CREI, s’apprête à fouiller chez Wade», titre ce quotidien, soulignant que la société ABS au cœur du scandale se trouve à la rue 78, à Versailles.

«Les biens de Canal info news, Le Pays et lesenegalais.net (appartenant à des amis de Karim Wade) saisis», ajoute La Tribune.

Le quotidien L’As enfonce le clou et parle de la mise sous administration judiciaire de certaines sociétés attribuées à Karim. A ce propos, L’As écrit : «La défense de Karim rit sous cape». Selon L’As, les sociétés SHS et ABS Sénégal sont aussi mises sous administration judiciaire provisoire.

«Du pas bon pour Karim et Wade», titre Libération, parlant ainsi de mesures de la commission d’instruction de la CREI.

EnQuête fait état de «colère noire du Cheikh» après la saisie de DP World Dakar par la justice. Selon ce journal, cette saisie a fâché le siège de DP World qui se trouve à Dubaï.

Le quotidien Direct-Info s’intéresse déjà à la conférence de presse de Cheikh Tidiane Sy, ex-ministre de la Justice, et le dernier sous Wade, en notant que «la présidence redoute un grand déballage».

Le Quotidien informe de cet arrêté ministériel amenant des militants de l’Alliance pour la République (APR) de Macky Sall, à diriger les délégations spéciales du fief du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement. «Un bébé spécial dans le dos de Oumar Guèye. Des tractations pour le rapprocher de Idy en bonne voie», écrit Le Quotidien.

Pendant ce temps, Le Populaire revient sur les révélations d’hier de Pathé Seck, ministre de l’Intérieur, sur la criminalité au Sénégal.

«Les chiffres de la mort», indique Le Populaire, soulignant qu’en 2012, 70.000 individus ont été interpelés au Sénégal, 12.750 déférés, 295 bandes de voleurs à main armée et 113 groupes de cambrioleurs démantelés.

«321 individus interpelés pour atteinte aux mœurs», ajoute Pathé Seck, annonçant toutefois le recrutement de 10.000 nouveaux policiers.

Les commentaires sont fermés.