Modern technology gives us many things.

Révocation de Khaf…Une idée qui date de 2017

Khalifa Sall n’a pas été révoqué de manière fortuite. Les républicains l’avait demandé depuis 2017 et demandait même la mise sous délégation spéciale de la mairie de Dakar…

Ci-dessous un communiqué du Mouvement des Élèves et Étudiants Républicains (MEER) de la mouvance présidentielle et la lettre de 2017 qui demandait la révocation du Maire de Dakar

Le MEER salue la mise sous délégation spéciale de la mairie de Dakar.

Le Mouvement des Élèves et Étudiants Républicains par ma voix avait déjà demandé la mise sous délégation spéciale de la mairie de Dakar depuis le 18 Octobre 2017. À cet effet, nous avions saisi le Ministre de la Gouvernance Territoriale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, monsieur Yaya Abdoul Kane en vertu du Code Général des Collectivités Locales.

Car bien que la procédure judiciaire enclenchée contre le grand falsificateur de document, Khalifa Sall ne soit pas achevée, nous avions  constaté que des choses pas du tout orthodoxe se passaient à la mairie de Dakar avec les adjoints du Maire de Dakar qui étaient aux manettes à cette époque.

En effet, la mairie était devenue la vache laitière du procès de Khalifa Sall, toute la manne financière générée par la mairie, était réservée à payer son armée d’avocats cupides. En plus de cela, les populations de Dakar étaient délaissées car la mairie ne s’occupait plus d’elles. Aujourd’hui, au nom de la continuité du service public nous saluons cette mesure légale qui va soulager les dakarois.

Pourtant pour moins que ça des maires ont été révoqués et la société civile n’avait pas pipé mot aujourd’hui, elle veut polluer le débat politique en parlant d’illégalité. L’évidence  de cette mesure est, en fait bien établie en vertu des articles 135 et 140 du code général des collectivités locales. Quand la loi parle les sentiments doivent se taire cette mesure découle d’une application scrupuleuse des textes.

Mamadou NIANG, Coordinateur du MEER National

Ci-dessous la lettre de 2017

Les commentaires sont fermés.