Modern technology gives us many things.

Révélations sur l’exécution de Diallo Telli en Guinée le 1er mars 1977 : Qui l’a vraiment tué ?

diallo telliA propos du cas particulier de Diallo Telli le premier secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), assassiné en Guinée en 1977, l’ancien ambassadeur et ancien président de l’Assemblée nationale, Aboubacar Somparé, a fait ce samedi 25 mai 2013 un témoignage qui pourrait alimenter les débats.

En effet, invité dans l’émission “1 heure pour convaincre”, Aboubacar Somparé a relativement disculpé le président Ahmed Sékou Touré dans l’assassinat de Diallo Telli. Relatant une scène à laquelle il aurait assisté, il dit que quelqu’un (dont il se garde bien de révéler le nom) venu rendre compte à l’ancien président aurait ajouté, avant de se retirer : « Monsieur le président, puisque vous vous bornez à vous faire entourer par des ennemis que vous prenez pour vos amis, tenez cette cassette. Quand vous l’écouterez, vous comprendrez”.

Le délateur une fois retiré, le président Ahmed Sékou Touré aurait confié à Aboubacar Somparé : « Ce type est méchant. C’est comme ça qu’ils ont tué Diallo Telli. Et c’est comme ça qu’ils ont tué Karim Bangoura, … ». Résigné et philosophe, le président Ahmed Sékou Touré aurait ajouté qu’ici-bas, il serait bien sûr pris pour responsable des disparitions, mais qu’à l’au-delà, les responsabilités allaient être situées et on comprendrait ce que chacun aurait fait. Ce après quoi, il aurait congédié Aboubacar Somparé, en lui souhaitant “une bonne nuit”.

Aboubacar Somparé dit avoir fait cette confession en guise de “témoignage devant l’histoire”. Mais comme on le disait plus haut, il s’est gardé de donner le nom du délateur présumé. Pour, a-t-il insinué, ne pas exposer l’intéressé ou ses proches.

Les commentaires sont fermés.