Modern technology gives us many things.

Révélations: La France donne le nom du vrai propriétaire du Jet privé

Le Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Alioune Ndao, vient de recevoir un pli négatif de la part de la justice française, concernant l’enquête sur le propriétaire légitime du Falcon 20 supposé appartenir à Karim Wade.
D’après les infos publiées par la « Lettre du continent », la police française précise même qu’Abbas Jaber n’est même pas le propriétaire de l’avion. A preuve, en consultant le fichier de la Direction générale de l’aviation civile, la police judiciaire française a retardé la vie du Falcon 50 censé appartenir à Karim Wade, dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Les enquêteurs révèlent que le Falcon F Guaj dont le lieu d’attache est l’aéroport Paris-Le Bourget a été commandé en 1985 par la société italienne Servizi Aeri, qui l’a réceptionné en mai 1987 à sa sortie d’usine, sous l’immatriculation I-Snab. L’appareil a été racheté en début 2004 par sn constructeur Dassault. Il a été ensuite loué à la société aero Service exécutive sous une nouvelle immatriculation, avant d’être racheté auprès de Dassault par Netexis Lease Sa, en juillet 2004. L’appareil supposé appartenir à Karim Wade a été maintenu en leasing auprès d’Aero service exécutive jusqu’en juillet 2006 avant d’être loué par Aero Charter Darta. En novembre 2011, l’avion a été cédé à la société Vecta Sa qui l’a revendu en mars 2012 à Isirus Sa, son actuel propriétaire. Et, à la fin de l’enquête préliminaire, la police judiciaire française a envoyé un rapport aux autorités judiciaires sénégalaises, en leur disant n’avoir trouvé « aucune occurrence » entre le Falcon 50 et les dénommés Karim Wade et l’homme d’affaires, Abbas Jaber, suspecté d’avoir été un prête-nom.

source l’Obs

1 commentaire
  1. Xeme dit

    Pauvre Karim, à ce rythme il ne lui restera rien. La vérité risque de le dépouiller de tous « ses biens ». Et puisqu’il n’a aucune chance d’avoir un milliardaire qui s’est enrichi de la vente de poisson fumée (kethiakh) pour mettre sa fortune à sa disposition, il aura du mal à briguer une candidature à la présidence.

    A Messieurs les ré-ajusteurs de mensonges.
    L’accusation a été que Karim est le propriétaire du Falcom. Et quand il a répondu que l’avion a été mis à sa disposition par son ami Jaber, dans la presse, Jaber est devenu un prête nom.
    Dire que l’accusation portait sur les milliards dilapidés pour le louer, c’est faire deux accusations:
    – La première dit que Jaber n’y est pour rien que c’est Karim qui l’a loué
    – La deuxième dit que la justice française ne sait pas lire un texte écrit en français. La justice sénégalaise lui demande une enquête sur les milliards dépensés en location de l’avion, elle, illettrée qu’elle est, elle conclue que l’avion loué n’appartenait pas à Karim. Quel non sens !!! Si Karim loue l’avion, kay, c’est que ce dernier ne lui appartient pas. La justice française aurait fait hors sujet, ne sachant pas lire.
    Bref, messieurs, vous vous engluez. A force de vous prêter au service du mensonge.
    Je fournie trois liens pour remonter à la naissance de ces mensonges pour vous replonger dans ce que nous appelons journalisme d’investigation à la sénégalaise.
    tinyurl.com/mxyxl9d
    tinyurl.com/mmv7952
    tinyurl.com/jw3hsgf
    Voilà pour comprendre le processus de fabrique de haine, de fabrique de fanatisés. Voilà pour retracer le travail de la Forge de Fabrique d’Opinion (FFO).
    Pauvres fanatisés !

Les commentaires sont fermés.