Le mouvement « Y en a marre » a reçu, en janvier, 472.000 euros (environ 300 millions de F CFA) de la part de l’Union européenne (Ue) via le Groupe d recherche et d’échange technologique (Gret). C’est en tout cas ce que révèle La Lettre du Continent (Lc), repris par les Echos dans sa parution du jour.

A en croire La Lettre du Continent, ces 300 millions ont été alloués  pour la mise en oeuvre, sur trente (30) mois, d’un projet de renforcement de la citoyenneté et de la solidarité pour un environnement sain dans la banlieue de Dakar. Un

Et dès que la nouvelle est arrivée au plus sommet de l’Etat, les réactions n’ont pas tardé. Le Président Macky Sall, en colère a envoyé le ministre de l’Economie et des Finances au charbon. Selon toujours la Lc, le ministre Amadou Bâ a « pris à partie » le chef de la délégation de l’Ue à Dakar, Joacquim Gonzalez-Ducay. Il lui a reproché d’avoir financé un mouvement « dont les activités sont politique ». Or, lui précise le ministre, cette pratique est interdite au Sénégal pour les bailleurs étrangers.

« Depuis que Fadel Barro et Cie ont réuni des millions de manifestants à Dakar, le 7 avril dernier, le gouvernement surveille de près les autres potentiels donateurs de Y’en a marre », souligne la Lettre du Continent.

senego

PARTAGER