Modern technology gives us many things.

Rentrée politique de Moustapha Diaw dans la cité du rail: Benno veut détrôner « le baobab de Thiès »

Les membres de Benno Bokk Yakaar à Thiès ont décidé de détrôner Idrissa Seck. En effet, lors de la rentrée politique du responsable du PS, Moustapha Dieng, où ont pris part plusieurs responsables politiques, le maitre mot était le même: Détrôner le baobab de Thiès.

Maodo Malick Mbaye de Geum sa bopp, Abdou Mbow de l’APR, entre autres, ont fait savoir que leur coalition a les moyens suffisants pour venir à bout de leur souhait. « Ce baobab est presque pourri, il n’y a que l’écorce qui est visible il reste juste à le toucher et de le faire tomber et c’est ce que nous sommes venus faire », a indiqué Moustapha Dieng, secrétaire de section Randoulen et porte-parole de l’Union régionale .

M. Diaw est aussi revenu sur la présence du secrétaire général du PS à cette rencontre qui a réuni toutes les sensibilités de Benno Bokk Yakaar:  » Nous venons de démontrer qu’Ousmane Tanor Dieng est un leader parfait parce qu’il a réussi à rassembler, dans une tribune, tous les leaders de Bonno Bokk Yakaar à Thiès, c’est une première et il faut lui reconnaître ce leadership. Sa venue à Thiès a décomplexé de façon irréversible la coalition Benno Bokk Yakaar et on a profité de ce meeting pour lui rendre hommage parce que depuis 1996, il est à la tête de ce parti où il a subi 4 ans de pouvoir et pratiquement 12 ans d’opposition, il vient de revenir dans les couloirs du pouvoir et il veut nous mener, nous le Part Socialiste et le pouvoir réel ».

Ce dernier d’indiquer que le président de la République est sur la bonne voie et qu’il est important pour eux de travailler avec lui: « Nous devons accompagner le Président Macky Sall parce que nous sommes persuadés qu’il travaille pour les générations futures ».
« Thiès a été une ville rebelle, nous ne pouvons pas continuer à combattre l’Etat. Thiès est en train de revivre et de prendre un nouvel élan. Celui qui est en train de conduire ce nouvel élan là, c’est le Président Macky Sall et nous avons le devoir de l’accompagner et c’est ce que nous sommes en train de faire avec nos partenaire de Benoo Bokk Yakaar, c’est pour cela que je dis que je ne suis pas un concurrent mais un complément », a-t-il expliqué.

Ce dernier a tenu à préciser qu’il n’ambitionne pas de devenir député et invite ses pairs à respecter la discipline de leurs partis respectifs: « Je suis un militant discipliné je ne cherche pas à être député, je gagne bien ma vie mais j’encourage tous les militants à respecter les propositions de nos leaders parce que c’est nous qui leur avons fait confiance, c’est nous qui les avons mis à la tête de nos partis ».

Les commentaires sont fermés.