Modern technology gives us many things.

Les remous au Port risquent de secouer la base politique de Macky

Le nouveau directeur du Port, Aboubacar Sadikh Bèye, doit maudire son prédécesseur, Cheikh Kanté. Il lui a laissé, consciemment ou inconsciemment, un gros dossier qui risque de polluer ses relations avec beaucoup de ses collaborateurs. Il s’agit des travailleurs recrutés par Kanté alors qu’il a été relevé de ses fonctions de directeur Port.

À la suite de son installation, Bèye a suspendu les effets de ces mesures et demandé à une commission de se pencher sur les recrutements en question (388 CDI et 28 CDD). De maintenir ceux qui seront jugés conformes et d’annuler le reste, au bout du compte. Une décision qui n’enchante pas les agents concernés.

D’après L’AS, ces derniers, en conférence de presse hier, lundi 30 octobre, ont décidé de croiser le fer avec leur nouveau patron qu’ils qualifient de “promoteur du chômage”. Ils demandent au directeur du Port de confirmer leur recrutement.

Faute de quoi, ils menacent de tenir un sit-in devant la direction générale de leur entreprise, vendredi prochain, et de déclarer tous les responsables de l’Apr persona non grata à Fatick, fief politique du chef de l’État, d’où sont originaires presque tous les travailleurs mécontents.

Seneweb avec l’As

Les commentaires sont fermés.