Modern technology gives us many things.

Remise du fichier électoral aux parties prenantes : les précisions de la CENA

0

Souvent en période préélectorale, l’opinion s’interroge sur les rôles et missions de la Commission nationale autonome (Cena). Le questionnement le plus récurrent tourne autour des activités de ladite Commission en cette période préélectorale et des exigences de l’article L.11 du Code électoral qui fixe les attributions de l’institution.

En effet, selon les Services de Doudou Ndir, parmi les dispositions de cet article, il est souvent mentionné, explicitement, la remise du fichier électoral aux différentes parties prenantes, et cela «15 jours au moins avant le scrutin».

Cependant, il convient de noter que si cette obligation ne souffre pas d’ambiguïté, elle ne peut, cependant, être satisfaite à l’étape actuelle du processus électoral, car il n’est pas encore question de scrutin. La Cena qui fait la précision dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.sn, explique que dans son libellé même, «les dispositions de l’article ne s’appliquent qu’aux candidats».

«Ceux qui aspirent à être candidats ou, mieux, les candidats à la candidature sont appelés à aller chercher des parrains et à dresser eux-mêmes leur «fichier de parrainage». C’est seulement après la validation de ces listes, entre autres critères déterminés par le Code électoral, que l’aspirant, c’est-à-dire le candidat à la candidature, devient, juridiquement, candidat. Donc, pour le moment, il n’y a aucun candidat à l’élection présidentielle du 24 février 2019. Sera candidat celui qui aura satisfait à tous les critères définis par le Code électoral», informe le communiqué.

 

 

 

Actusen

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.