Modern technology gives us many things.

Rebondissement CPI: Desmond Tutu chez Laurent Gbagbo à La Haye

gbagbo et tutuxibaaru.com – Selon une source très crédible sous couvert d’anonymat, l’archevêque Sud-africain Desmond Tutu serait en route pour La Haye où il rencontrera le Président Laurent Gbagbo. La rencontre serait même imminente.

Ce membre des Elders, le groupe de sages mandaté par la Communauté internationale pour installer une commission Vérité et Réconciliation en Côte d’Ivoire calquée sur le modèle sud-africain et constituée également de l’ex-présidente irlandaise Marie Robinson, et de l’ex-secrétaire général de l’Onu Kofi Annan, serait en mission pour préparer une rencontre au sommet Gbagbo-Ouattara dans le cas de son éventuelle libération provisoire ou sous condition.
Il s’agira surtout pour ce sage de relancer le processus de paix et de réconciliation en Côte d’Ivoire, actuellement au point mort.
Car la Communauté internationale, en plus de l’absence de preuves contre Laurent Gbagbo, a fini par se rendre à l’évidence : Le poulain Ouattara n’est pas à la hauteur des espoirs placés en lui, et rien ne peut se faire en Côte d’Ivoire aujourd’hui sans le Président Gbagbo, lequel depuis La Haye continue d’être l’Alpha et l’Omega de tout ce qui se passe en Côte d’Ivoire.
Il ne se passe d’ailleurs pas un jour sans que Laurent Gbagbo ne fasse la Une de la presse ivoirienne, tous bords confondus.
Au même moment, Kofi Annan arrive mercredi à Abidjan mercredi, pour à peu près les mêmes raisons: Préparer le retour de Gbagbo, relancer le processus de réconciliation nationale et de paix actuellement au point mort, et surtout préparer le dialogue direct Alassane Ouattara-Affi N’guessan.
Comme on le voit, la libération du Président Laurent Gbagbo se précise. De même que le dialogue direct pouvoir-opposition devenue une nécessité absolue, dans l’optique de la présidentielle de 2015.

Demain 09 octobre 2013, la Cour pénale internationale donnera son verdict dans l’Affaire Laurent Gbagbo contre la procureure Fatou Bensouda. Sauf coup de théâtre, le Président Laurent Gbagbo pourrait bénéficier d’une liberté conditionnelle ou provisoire, pour vacuité de l’acte d’accusation.

Les commentaires sont fermés.