Modern technology gives us many things.

Ramassage des ordures : le retour à la normale attendu en début de semaine prochaine

ordure dakar

Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, a annoncé vendredi à Dakar avoir pris toutes les dispositions pour parvenir à un retour à la normale, en début de semaine prochaine, dans le ramassage des ordures à Dakar.
Les concessionnaires sont entrés en grève illimitée mercredi et réclament la sommes de deux milliards de francs CFA d’arriérés de paiement à l’Etat. Les travailleurs du nettoiement ont également observé un arrêt de travail pour protester contre le non-paiement des salaires du mois de novembre.
Pour soulager les populations de Dakar dans l’enlèvement des ordures ménagères, le ministère dit avoir ”pris toutes les dispositions”. Il s’exprimait en marge d’une cérémonie de signature de deux conventions avec l’UE.
”Des contacts ont été engagés avec des banques. Au plus tard mardi, on pourrait mettre de manière tout à fait légale et de manière tout à fait transparente les sommes nécessaires en totalité ou en partie à la disposition de l’Entente Cadak-Dakar pour que les salaires puissent être réglés’’, a dit Amadou Ba.
‘’Il se trouve que dans le budget 2013, il avait été inscrit 12,4 milliards francs CFA qui ont été totalement dépensés et nous avons eu une demande additionnelle de 1,5 milliard qui nous est parvenue pour compléter le paiement. Ces dépenses augmentent depuis quelques années’’, a-t-il rappelé.
‘’Nous allons payer le reliquat, mais il est d’une règle comptable précise : on ne peut pas décaisser de l’argent public sans une couverture budgétaire’’, a indiqué Amadou Ba.
‘’C’est une situation très douloureuse que nous déplorons. Nous allons introduire une loi de finances rectificative très prochainement et allons inscrire sur le budget 1,5 milliard pour pouvoir faire face à cette dépense. La trésorerie est disponible’’, a-t-il assuré.
Selon le ministre, ‘’dans la rigueur des principes, l’enlèvement des ordures ménagères est une prérogative des collectivités locales. Il se trouve qu’en 2004, une loi a été prise au Sénégal pour transférer cette compétence à l’Etat’’.
‘’Il s’est agi, pour l’Etat, d’intervenir dans l’enlèvement des ordures ménagères au niveau de la région de Dakar. Du point de vue du principe et de l’équité, on peut se poser des questions sur cette loi’’, a expliqué le ministre.
Amadou Ba a précisé que ‘’le gouvernement doit rediscuter très prochainement avec les collectivités locales pour le partage des ressources publiques’’.
APS

Les commentaires sont fermés.