Modern technology gives us many things.

« Les railleries d’Idy, les illusions de Bougane, les insultes de Barth… »

Responsable politique à Mbacké et chargé de mission à la Présidence de la République, Omar Ndiaye Angloma est d’avis qu’à quelques mois de la Présidentielle, « la peur n’a guère encore changé de camp » et que l’opposition continue désespérément de s’accrocher. Réagissant à la cascade d’attaques perpétrées par de hauts leaders de l’opposition, Angloma affirme que le camp Présidentiel est plus que jamais confiant de la possibilité pour lui d’octroyer un deuxième mandat au Président Macky Sall.

« En plus d’un bilan plus qu’élogieux, nous nous rendons compte que nous avons en face de nous une opposition qui a perdu toute sa sérénité. Quand Idrissa Seck se perd dans des discours dignes des grands comédiens avec des railleries qui incommodent les Sénégalais et qu’Abdoul Mbaye se met à se dédire tous les jours, nous estimons qu’il y a affolement. Les Sénégalais ont compris que ces personnes ne sont pas des hommes d’État mais des hommes d’éclats qui pensent que parler aux médias est la seule chose pour convaincre l’électorat. C’est parce qu’ils manquent de pertinence que des gens inconnus du milieu tentent de se faire un nom. C’est le cas de Bougane qui se nourrit d’illusions et du juge Dème. En somme, ils sont tous amusants, mais pas pertinents. »

Omar Ndiaye Angloma de conclure en lançant un appel aux populations de Thiès. « Thiès ne doit rien à Idrissa Seck. Tout au contraire, elle doit se sentir malchanceuse d’avoir eu comme maire, par le passé, un homme comme Idrissa Seck. »

Dakaractu

Les commentaires sont fermés.