Modern technology gives us many things.

Processus de paix en Casamance : Pathé Seck salue les « efforts inlassables » du cardinal Sarr

Le général Pathé Seck, ministre de l’Intérieur, a salué, lundi à Popenguine (Ouest), les « efforts inlassables » fournis par le chef de l’Eglise catholique du Sénégal, le cardinal Théodore Adrien Sarr, en vue de la paix en Casamance (Sud).

pathé seck 3« Le président de la République, son gouvernement et l’ensemble du peuple sénégalais sont sensibles aux efforts inlassables que vous ne cessez de déployer, et à votre engagement personnel et constant pour le retour de la paix dans la région sud de notre pays fortement éprouvée par plusieurs décennies de crise », a dit le général Seck à la cérémonie officielle du 125ème pèlerinage marial de Popenguine.

Selon lui, l' »engagement » du cardinal Sarr dans le processus de paix en Casamance « traduit la volonté de l’Eglise du Sénégal à accompagner l’Etat dans sa mission d’édification d’une nation prospère, dans laquelle règnent la concorde et la solidarité entre les différentes communautés qui la composent ».

A Popenguine, le ministre de l’Intérieur était accompagné de plusieurs personnalités dont Maxime Jean Simon Ndiaye (secrétaire général de la présidence de la République), Augustin Tine (ministre des Forces armées), Benoit Sambou (ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des valeurs civiques) et Amath Dansokho (ministre d’Etat).

Des députés et des membres du nouveau Conseil économique, social et environnemental (CESE) étaient présents à la cérémonie.

« Marie n’a jamais faibli dans sa foi en Dieu et a toujours fait preuve de courage et de détermination pour protéger cette foi contre tous les assauts », a dit le général Seck, commentant le thème de l’édition 2013 du pèlerinage marial de Popenguine : « Bienheureuse Celle qui a cru ».

« La Vierge Marie est donc un modèle de patience et d’espérance, un exemple à vulgariser auprès de la jeunesse sénégalaise, qui a plus que besoin, aujourd’hui, de repères dans un monde frappé de plein fouet par la crise économique et les pertes de valeurs », a-t-il souligné.

Les commentaires sont fermés.