Modern technology gives us many things.

Procès Khaf : l’ambassadeur du Cameroun regrette les propos de Me Kamga

L’ambassade du Cameroun à Dakar a jugé « désobligeants » les propos tenus par le Bâtonnier de l’ordre des avocats de son pays lors du procès Khalifa Sall. Dans une note exploitée par Le Quotidien et repris par Seneweb, la représentation diplomatique émet des « regrets » et « condamne » la déclaration de Me Jackson Francis Kamga. Lors de sa plaidoirie, l’avocat camerounais avait dit : «  Les Sénégalais habituellement loquaces sont devenus silencieux. Sont-ils castrés, tétanisés ? ».

Dans le document, l’ambassadeur du Cameroun au Sénégal, Jean Koe Ntonga, souligne que « ces propos ne reflètent aucunement l’esprit et la qualité des liens d’amitié et de coopération qui unissent le Cameroun et le Sénégal ». Et précise que Me Kamga parlait «  à titre personnel et défendait les intérêts de son client, Monsieur Khalifa Sall, maire de Dakar ». Pour lui, ces «  propos désobligeants n’engagent pas l’Etat du Cameroun encore moins des autorités camerounaises ».

 

Les commentaires sont fermés.