Modern technology gives us many things.

Présidentielle : l’APR à fond dans la Com’ pour le parrainage

On va encore vers des tensions pré-électorales entre le pouvoir et l’opposition. En effet, cette dernière accuse le régime de vouloir éliminer des adversaires politiques en imposant unilatéralement le parrainage aux candidats à la prochaine Présidentielle. Et ce point fait partie de la longue liste des désaccords qui plombent les concertations nationales sur le processus électoral. Ceux qui ont accepté de participer au dialogue n’ayant pas trouvé de consensus avec le camp présidentiel, l’arbitrage revient au chef de l’Etat Macky Sall qui devra trancher.

Mais, en attendant, Benno Bokk Yakaar et l’Alliance pour la République vantent partout les avantages du parrainage. Et ce qui s’est passé lors des dernières Législatives avec plus d’une quarantaine de listes en compétition leur facilite la tâche pour faire accepter le parrainage. En effet, chaque citoyen a le droit de se présenter à l’élection présidentielle à condition de le faire dans le respect de la loi. Ce qui fait que certains stratèges, même conscients de ne pouvoir récolter que dans les 0 ou 1% des suffrages, se présentent quand même pour pouvoir négocier une place dans le gouvernement.

Ainsi donc, quand l’opposition parle d’élimination, l’APR préfère parler de rationalisation. Une autre font est donc lancé et les protagonistes ne comptent pas se faire de cadeaux. Quoi qu’il en soit, qu’ils aient à l’esprit que ce sont les intérêts du Sénégal qui priment sur leurs ambitions personnelles. Et parrainage ou pas, les Sénégalais ont déjà une idée de ce qu’ils doivent faire en 2019.

Les commentaires sont fermés.