Modern technology gives us many things.

Pourquoi Valérie Trierweiler agace beaucoup de monde à l’Elysée ?

valerie trierweilerPetit à petit, à coups d’actions caritatives et d’opérations médiatiques, Valérie Trierweiler s’installe dans le quinquennat. Et tente de reconquérir l’opinion après sa première bourde : son tweet de soutien à l’adversaire de Ségolène Royal lors des législatives de 2012. Un geste qui a révélé son caractère impétueux et maladivement jaloux autant que les ambiguïtés de François Hollande, qui s’est contenté de dire que “les affaires privées se règlent dans la sphère privée”.

Mais quelle est l’influence réelle de la première dame? Bien quelle sen défende, cest bien elle qui a poussé le président de la République à intervenir à la télévision pour proposer à Leonarda, expulsée selon des critères objectifs, de revenir en France sans sa famille. En ne mesurant pas le risque de voir la jeune Rom lui renvoyer en direct sa proposition dans la figure.

“En cristallisant un sentiment diffus, celui de son incapacité à prendre des décisions claires et courageuses, cet épisode a été aussi ravageur pour Hollande que l’avait été pour Nicolas Sarkozy la tentative de placer son fils à la tête de l’établissement public de la Défense”, affirme un proche du chef de l’Etat, fort agacé par “la Dame de pique”, titre d’un livre que lui ont consacré Nadia Le Brun et Alain Bourmaud, dans lequel ils rappellent que ses anciens collègues de Paris Match la qualifiaient de “vindicative jusqu’à la violence”.

A l’Elysée, on constate que “l’influence de Valérie sur le président s’accroît à mesure que les difficultés s’accumulent”. En charge de la communication, l’ancien journaliste Claude Sérillon voit la plupart de ses décisions contrecarrées par la compagne du président et par le photographe Stéphane Ruet, un ancien paparazzi qu’elle a fait nommer à l’Elysée.

En choisissant des compagnes au caractère impétueux, en se laissant dominer par elles tout en refusant de s’engager jusqu’à les épouser, François Hollande dessine en creux la complexité de son personnage.
Par Airy Routier

Les commentaires sont fermés.