Modern technology gives us many things.

Pourquoi Macky Sall a revendu les deux terrains de Wade de Manhattan ?

Lorsqu’il était président de la République du Sénégal, Abdoulaye Wade avait acheté deux terrains à Manhattan, aux Etats-Unis, pour y construire la maison du Sénégal à New York. Une fois au pouvoir, Macky Sall a abandonné le projet qui a beaucoup fait jaser en son temps et revendu les terrains.


macky bleuEn prônant une gouvernance vertueuse et une gestion rationnelle des ressources financières du pays, Macky Sall ne pouvait pas s’embarrasser d’une maison du Sénégal à New York, dont la construction allait coûter au contribuable sénégalais, des milliards de francs Cfa, au moment où l’urgence est ailleurs.

Or, le projet était cher à son prédécesseur qui avait même acheté deux terrains jumelés. Une fois au pouvoir, Macky a tout simplement demandé que les terrains soient vendus. Ce qui a été fait. Une vente qui a été faite à perte car l’un des terrains a été vendu à 9 millions de dollars (4,5 milliards) et l’autre à 3 millions de dollars (1,5 milliards). Soit un total de 6 milliards de FCFA, la moitié des 24 millions de dollars (12 milliards FCFA) que l’Etat du Sénégal avait casqués pour l’acquérir auprès de la société immobilière Hôtel East 44th Street LLC, celle-là même qui a racheté les terrains.

Pierre Goudiaby Atépa est celui qui avait convaincu le chef de l’Etat d’alors d’un tel projet. Il considérait que la Maison du Sénégal exprime l’engagement du pays à être un membre actif dans les affaires du monde, en maintenant une présence auprès des Nations Unies, et une vitrine pour les opportunités offertes par le Sénégal dans les domaines de l’économie et de la culture.

« L’une des très rares bonnes choses qu’ait faites Idi Amin Dada, c’est d’avoir construit la maison de l’Ouganda à New York. Bien longtemps après que ce pays soit entré en crise, ce sont les revenus tirés de cette maison qui ont servi à payer les diplomates à l’étranger, et de prendre en charge une partie de la communauté ougandaise, notamment les étudiants, sur le sol américain. J’ai suggéré au Président de trouver un terrain à New York, qu’on devrait valoriser sur ce modèle, et qu’on appellerait la Maison du Sénégal », avait avoué l’architecte en son temps dans les colonnes du journal « Le Quotidien ».

NETTALI.NET

 

Les commentaires sont fermés.