Modern technology gives us many things.

Pour rappeler à l’état du Sénégal ses engagements, les populations de l’Ile à Morphil dans la rue le 08 Août

En 2012, lors d’un conseil des ministres délocalisé à Saint Louis, le gouvernement avait pris l’engagement ferme de réaliser l’axe Diatar-Cascas pour désenclaver cette zone. Cette décision fut encore rehaussée par une déclaration du président de la république du Sénégal lors de sa tournée économique dans la région. Voilà qui avait enchanté les citoyens de cette localité qui voyaient ainsi fini le calvaire des déplacements des populations et des biens. Dans une zone agricole comme celle-ci, les voies de communications sont fondamentales pour l’écoulement.
Vive le président, chantait-on partout.
Hélas !!! six ans après, même les plus sceptiques ont déchanté’ axe Diatar – Alwar, porte d’entrée de l’ile aurait tout simplement disparu. N’ayant pas de leaders en vue, cette zone s’est vue privée de son tronçon.
Cependant, dans d’autres zones où il y aurait des leaders de poigne ou des citoyens de première classe les travaux sont  du moins terminés sinon bien avancés.
Face à ce constat amer et face à la volatilité de la parole du président, des citoyens se sont organisés en collectif pour exiger du gouvernement l’application de la décision du conseil des ministres de Saint Louis.
‘Nous la réclamons avec force et sans contrepartie car nous agissons en citoyens sénégalais’ martelait le coordinateur lors d’une rencontre de préparatoire.
Les populations de Diatar, de Waande Kadda, de Donayé, de Mboyo, de Diama, de Moudouwaye de Korkadie et autres se sont donné rendez-vous le 08 Août à Diatar pour la marche citoyenne de l’ile à Morphil.

Les commentaires sont fermés.