Modern technology gives us many things.

Podor : Baaba Maal annonce la création d’un complexe culturel

baaba maal 2Le musicien Baaba Maal a annoncé la création prochaine à Podor (Nord) d’un complexe socio-culturel d’un coût de 25 millions de francs CFA dont cinq millions constituant la contribution municipale déjà remise, le reste devant être versé par des partenaires avec qui les discussions sont très avancées.

Il s’exprimait à l’occasion d’une rencontre avec la presse en marge de la 8ème  édition du festival ”Les Blues du fleuve” (6-8 décembre), qu’il organise annuellement entre les deux rives du Fleuve Sénégal, sa région d’origine.

Cette édition restera gravée dans la mémoire des populations venues de tous les coins du département de Podor, des régions du Sénégal et des spectateurs de la diaspora ainsi que de la sous-région ouest-africaine.

Pendant trois jours, la commune de Podor a vibré en sons, rythmes, lumières et en couleurs avec comme toile de fond, différentes manifestations culturelles et folkloriques dans la pure tradition halpular.

Cette localité a été le point de convergence de milliers de festivaliers. Ils ont vécu des spectacles de haut de gamme, des concerts de musique, des ballets de danse, un défilé de mode des stylistes podorois, une exposition d’arts et autres activités folkloriques, en langue maure, bambara, wolof et halpular.

Avec comme thème : “Culture et éducation”, plus de douze artistes de renommée internationale se sont succédé sur les différents podiums au quai de Podor qui a accueilli Alioune Guissé, Jack et le Takeifa, etc.

Ils ont été relayés sur la scène du terrain des HLM sous une tente en bâche, un décor bien planté par Pape et Cheikh, Mamy Kanouté et son groupe, Khady Mboup pour le Ngoyane du Saloum et Balla Ndiaye, le musicien salsero.

Ensuite une caravane s’est déroulée à Ngawle, village natal du promoteur du festival Baaba Mall, à 3 km de la commune de Podor, et un plateau off a permis à des artistes locaux de participer à la fête.

Une autre soirée très agréable à vivre a été donnée samedi dernier par Ablaye Keïta (Guinée), Ousmane Gangué (Mauritanie), tandis que les Sénégalais Pape Diouf et Coumba Gawlo Seck ont fait bougé jusqu’à l’aube ces milliers de festivaliers au stade municipal Alassane Wade.

Cette huitième édition a eu son temps de réflexion sur le développement socio-économique du département de Podor, intitulé “Peace Corps Bleues du fleuve”, avec la participation du corps des volontaires américains.

Il vise la prise en charge des préoccupations des populations dans tous les secteurs du développement compte tenu des urgence, mais aussi des énormes potentialités de la vallée du fleuve Sénégal.

La boucle a été bouclée toujours au stade municipal avec The Very Best et comme clou la grande prestation du roi du Yéla, El Hadji Baaba Maal et son orchestre le Dandé Léñol.

Absent à l’ouverture du festival, le parrain de la huitième, le député Farba Ngom, un proche de Macky Sall, est arrivé tard, au moment de la cérémonie de clôture, saluant l’engagement de Baaba Maal pour le développement de son terroir et pour le programme “Yonu Yokute” du président Sall.

 

Les commentaires sont fermés.