Modern technology gives us many things.

Plus d’une centaines d’élus locaux formés sur la la gestions des collectivités

L’Agence Régionale de Développement(ARD) outille les élus locaux sur l’élaboration du budget et sur leurs rôles et responsabilités dans la gestion des collectivités locales.
La tenue des dernières élections locales a suscité l’arrivée de nouveaux élus à la tête de plusieurs collectivités locales. Et la plupart de ces élus ne maitrisent pas le fonctionnement de ces collectivités locales. Raison nécessaire et suffisante pour que l’ARD de Kédougou organise cette session de renforcement de capacités sur financement du Programme National de Développement Local(PNDL).
« Ces ateliers constituent une première phase du processus de formation des élus locaux de la région et s’est déroulée de la période du 17 au 22 novembre 2014.Nous avons ciblés pour cette première phase les secrétaires municipaux, les maires et leurs adjoints, le secrétaire général du conseil départemental, le président du conseil départemental et ses adjoints à raison de 43 bénéficiaires (Kédougou), 35 à Salémata et 35 bénéficiaires à Saraya. Pour dérouler ces sessions de formation, nous avons misé sur les compétences locales pour la facilitation notamment sur M Habib Léon Ndiaye, préfet de Kédougou » a précisé M Kalidou Cissokho, Directeur de l’ARD de Kédougou.
Après Saraya et Salémata c’est au tour des élus locaux du département de Kédougou de bénéficier de cette session de formation qui a duré deux jours (du 21 au 22 novembre 2014.
Partout, les thèmes développés portent sur : « Rôles et responsabilités des élus locaux dans la gestion des collectivités locales » et « Processus d’élaboration du budget »
Le facilitateur a attiré l’attention des élus sur certains éléments notamment l’ouverture de carrières et les biens immeubles laissés par des partenaires intervenant dans les collectivités locales.
« Les entreprises doivent avoir l’autorisation d’ouverture de carrière et elles sont obligées de faire la remise en état de ces carrières avant leur départ. Et des gens s’infiltrent pour ramasser ce sable. Tout maire qui continue à profiter des taxes est en train de légaliser une activité non autorisée. Un partenaire peut rétrocéder des biens immeubles aux collectivités locales. Mais avant son départ, il faut signer une convention avec ce partenaire » a souligné Habib Léon Ndiaye, préfet de Kédougou.
Le suivi des plans de gestion environnemental et social pose problème. Ces carrières sont là et personne n’est là pour suivre.
Par ailleurs, il faut dire qu’à Kédougou, cette session de formation a été appréciée à sa juste valeur par les participants qui ont pris certains engagements.
«Cette session de formation est une aubaine pour nous .Et nous allons mettre à profit les informations échangées et a rendre fidèlement compte à la base et d’appliquer les conseils reçus » a souligné M Samba Camara, maire de la commune de Fongolimbi.
L’ARD a promis de renouveler ces sessions de formation en les élargissant à la base à tous les élus locaux en s’appuyant principalement sur les langues vernaculaires pour mieux faire passer les messages.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.