Modern technology gives us many things.

Pierre Emerick Aubameyang rêve de jouer au Real Madrid

L’international gabonais Pierre Emrick Aubameyang a fait savoir que son rêve c’est de jouer un jour au Real Madrid, aux côtés de Christiano Ronaldo qu’il considère comme’’ le joueur le plus complet’’, avec l’autre Ronaldo, le Brésilien, qu’il a eu à côtoyer au Milan AC.


aubameyangS’agissant de la concurrence qui ne manquera pas de se dresser sur son chemin, s’il devait partir de Saint-Etienne, Aubame, sacré, lundi dernier, meilleur footballeur africain de la ligue 1 française, a affirmé, dans une interview mercredi au quotidien gabonais l’Union qu’il ne la redoutait pas.

‘’J’ai déjà connu la concurrence, notamment lors de mon passage à Lille, avec Hazard (Eden), Gervinho, De Melo (…). C’est à moi de bien travailler pour devenir un grand joueur”, a déclaré l’international gabonais qui souhaite vivement le retour en équipe nationale du Gabon, les Panthères, de son frère Willy, blessé aux deux tendons.

‘’J’ose espérer qu’il sera bientôt de retour en équipe nationale, car c’est quelqu’un qui me connait bien et qui pourrait beaucoup nous apporter”, a-t-il a affirmé.

Pierre Emerick Aubameyang, aujourd’hui âgé de 23 ans, a fait savoir que c’est après mûre réflexion qu’il avait choisi d’évoluer avec l’équipe nationale du Gabon, pays d’origine de son père, l’ancien international gabonais Pierre Aubameyang ‘’Yaya”, plutôt qu’avec la France ou l’Espagne, le pays de sa mère.

‘’C’est un choix longuement réfléchi. Je voulais faire comme mon père (quart de finaliste de la CAN en 1996 en Afrique du sud), et je voulais aussi devenir un grand d’Afrique, comme Samuel Eto’o et Didier Drogba”, a-t-il expliqué.

‘’C’est mon choix et j’assume. Je n’ai aucun regret (…). J’ai été éduqué à l’africaine par mon père. Il ne faut jamais oublier ses racines. Jamais oublier sa famille”, a martelé Pierre Emerick, éliminé avec les Panthères en quart de finale de la CAN 2012, après avoir manqué son tir au but contre le Mali.

‘’J’étais peut-être un peu trop confiant. Le gardien malien plongeait toujours du même côté. Mais là, il a changé! a-t-il expliqué.

‘’Mais cette CAN au Gabon restera un beau moment de ma carrière. Cela reste un très gros souvenir de footballeur”, a-t-il conclu.

Les commentaires sont fermés.