Modern technology gives us many things.

Perpétuité pour le meurtrier qui a égorgé sa victime à Kaffrine

homme égorgéeLa troisième session de la Cour d’assises de Kaolack (centre) a condamné, lundi, l’accusé Pathé Ka à perpétuité pour un meurtre qu’il a commis en 2010, a constaté l’agence de presse sénégalaise.

La cour présidée par le magistrat Pape Ibrahima Ndiaye n’a pas été tendre avec l’accusé âgé de 20 ans et auteur de coups de coupe-coupe mortels sur le cou de Birame Ramata Sow. Pathé Ka va aussi payer 5 millions de dommages et intérêts.

Le berger, qui s’était battu avec sa victime dans leur village de Kafatt (Kaffrine) s’était enfui en Gambie avant d’être arrêté par les gendarmes de Koungheul informés par le président de la communauté rurale de Maka Yop.

Interrogé par le président de la cour d’assises, l’accusé a soutenu devant la barre qu’il ignorait ce qu’il faisait parce qu’étant alors ivre et tenait à en découdre avec sa victime qui le traitait de borgne.

 »Mon client est un malade mental qui attend un accompagnement médical et psychologique et non un emprisonnement à perpétuité », a défendu son avocat, Me Ibrahima Bèye.

Pour sa part, l’avocat général, Soyoubou Sy, a requis une condamnation à perpétuité pour un accusé qu’il a décrit comme quelqu’un de violent et qui a l’injure à la bouche surtout quand il est soul.

 »Pathé Ka était bel et bien conscient du crime qu’il a commis, sinon il n’allait pas se cacher en terre gambienne », a dit M. Sy qui a estimé qu’une telle personne n’a pas sa place dans la société.

Les commentaires sont fermés.